L'Union Européenne et sa lente agonie

Aller en bas

L'Union Européenne et sa lente agonie

Message par Baptiste le Jeu 4 Mar - 20:26

L’Europe de Maastricht et Lisbonne à bout de souffle

Par Laurent Pinsolle

Depuis quelques semaines, l’Europe est sous le feu de la rampe, mais rarement de manière très positive. Refus de Barack Obama de participer à un sommet européen, crise économique et financière. Le vieux Continent va mal. La faute à une construction européenne mal conçue.

L’euro, une catastrophe économique

Au début des années 90, on nous avait vendu la monnaie unique comme un moyen pour les européens de retrouver une forme de souveraineté monétaire face au dollar, d’avoir une croissance plus forte. Les dix dernières années montrent bien que l’euro est un très lourd boulet accroché aux pieds des économies européennes. Car l’euro est extrêmement surévalué, d’encore 25% aujourd’hui, puisque les économistes estiment qu’il devrait coter entre 1,05 et 1,1 dollars. La baisse récente est insuffisante.

La meilleure preuve est la comparaison des performances économiques de la zone euro et des Etats-Unis, depuis deux ans. Alors que les Etats-Unis sortent de la récession vivement, avec une croissance du PIB de plus de 5% en rythme annuel au 4ème trimestre, la zone euro atteint péniblement… 0,4% le même trimestre ; le tout, sachant que la récession a été plus violente de notre côté de l’Atlantique, où le PIB a baissé globalement de 4% en 2009, contre 2,5% aux Etats-Unis.

Il y a un immense paradoxe économique à ce que la récession soit moins violente outre-Atlantique, alors que la crise financière y a été beaucoup plus dure, que le désendettement des ménages est plus violent et que des millions d’étasuniens ont été privé de logement et d’emploi. Comme le souligne Paul Krugman, la raison est simple : la sous-évaluation du dollar a donné une bouffée d’oxygène aux industriels, alors que l’Europe traîne la surévaluation de l’euro comme un boulet attaché au cou de ses industriels.


Pire, les crises irlandaises, espagnoles ou grecques, montrent que la bonne croissance de ces pays pendant les années 2000 ne reposait que sur une bulle, qu’ils paient bien cher aujourd’hui, puisque le PIB de l’Irlande a baissé de 10% en deux ans, que le chômage atteint 20% en Espagne et que la Grèce est aujourd’hui soumise à un plan d’austérité draconien. Bref, au final, personne n’a vraiment profité de l’euro et chaque jour qui passe le démontre, de manière de plus en plus claire.

Des institutions européennes ubuesques

Mais l’échec économique européen est complété par un échec institutionnel patent. Là encore, on nous avait vendu le Traité Constitutionnel Européen, puis le traité de Lisbonne, comme des moyens, pour l’Europe, de fonctionner de manière plus efficace. Las, même Daniel Cohn-Bendit finit par dénoncer le fonctionnement de l’Union Européenne, avec des accents gaulliens, comme le note malicieusement Slovar.

Plus globalement, l’organisation de l’Europe est encore plus compliquée qu’avant, puisqu’il y a désormais trois présidents : le président de la Commission Européenne, le président de la présidence tournante (l’Espagne en ce moment) et le nouveau poste de président de l’Europe, le belge Van Rompuy. Cette architecture compliquée est l’occasion de conflits dérisoires sur le lieu des sommets, José-Luis Zapatero le voulant en Espagne, alors que la présidence européenne préfère Bruxelles.

Sans doute lassé par cette organisation, Barack Obama a donc renoncé au sommet prévu au printemps, dans un geste assez humiliant pour l’Europe. Bref, l’Union Européenne, telle qu’elle est conçue aujourd’hui, handicape les pays européens, tant économiquement que diplomatiquement. Loin d’être le moyen de renforcer l’Europe, les évènements actuels montrent qu’elle nous affaiblit, comme le souligne justement Jean-Pierre Chevènement dans une interview à la Tribune.

Le seul point positif de la situation, est le fait que cela devrait théoriquement favoriser une prise de conscience des limites de la construction européenne, telle qu’elle est conçue aujourd’hui. Comme le souligne Edgar, cela pourrait provoquer un débat nécessaire sur la vocation ou non de cette Union à évoluer vers un modèle fédéral, ce qui permettrait enfin de trancher par la négative, étant donnés les résultats actuels. Comme quoi, cette crise pourrait avoir des conséquences positives.

2010 sera peut-être le début de la fin, pour cette Union Européenne d’inspiration fédéraliste et néolibérale. Son échec patent, sur tous les fronts, pourrait bien encourager les peuples à soutenir les partisans d’une autre Europe, plus respectueuse des peuples.

L’Observatoire de l’Europe
avatar
Baptiste
Admin

Messages : 1003
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://forumpolitique.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Union Européenne et sa lente agonie

Message par Vainamoinen le Ven 19 Mar - 2:17

Baptiste a écrit:[size=18]
2010 sera peut-être le début de la fin, pour cette Union Européenne d’inspiration fédéraliste et néolibérale. Son échec patent, sur tous les fronts, pourrait bien encourager les peuples à soutenir les partisans d’une autre Europe, plus respectueuse des peuples.

Malheureusement, tu es en train de rêver !

Les politiciens sont trop borner et imbus de leur personnes pour se remettre en cause. Ils croient toujours avoir raison, et même s'ils s'apercoivent d'avoir fait une faute, ils ne le reconnaîtront jamais.

Le seul moyen d'arrêter tout ça, c'est de causer l'effondrement de l'Europe et de créer une brêve période d'anarchie (contre les politiciens et les grands financiers), pour ensuite revenir à lutter pour des intérêts prioritairement nationaux. Sinon, jamais nous ne réussirons changer la situation économique et social de la nation, et même de l'Europe.

Et concernant l'Euro, tu décris exactement ce que j'avais prédit juste après le passage à l'Euro, lorsque j'étais au lycée. J'en avais parlé à cette époque à d'autres lycéens, et on m'a rit au nez. Comme d'habitude on se foutait de moi, et comme toujours j'avais raison. Et si un lycéen avait su prédire ce qui allait se passer, alors les politicens auraient pu le prédire aussi.
avatar
Vainamoinen

Messages : 51
Date d'inscription : 05/03/2010
Age : 34
Localisation : Sarthe

Voir le profil de l'utilisateur http://realite-histoire.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Union Européenne et sa lente agonie

Message par Sylphide le Ven 19 Mar - 15:18

2010 sera peut-être le début de la fin, pour cette Union Européenne d’inspiration fédéraliste et néolibérale. Son échec patent, sur tous les fronts, pourrait bien encourager les peuples à soutenir les partisans d’une autre Europe, plus respectueuse des peuples.

Le soucis c'est surtout que cela se limitera aux peuples. Comme on peut le constater, le peuple perd largement le seul pouvoir qui lui restait. Il n'a aucune place dans la vie médiatique si ce n'est de faire la greluche dans les jeux télévisés, ou parler de ses histoires de *** chez Delarue (bon moyen de s'immiscer dans la vie pricée, au passage), il doit être éduqué (surtout le souchien), se coucher face aux minorités, ne pas soulever les problèmes épineux, faire confiance aux spécialistes, sans compter les salves que l'on tire sur le populisme et ses "Dupont". Que la grogne s'amplifie, certes. Que les peuples soient écoutés, hélas non. La faute retombera sur les états nations, et d'ailleurs ce sont les seuls dont on se plaint de l'endettement. La situation désastreuse permettra au contraire aux technocrates de s'imposer de manière plus autoritaire, et de mener une politique d'austérité, qui a vu ses prémisses avec l'affaire grecque. Quant au fédéralisme, c'est le Traité de Lisbonne qui va trancher, et donc broyer les souverainetés plus en profondeur. L'alignement du nord européen sur le sud méditerranéen est un but sur le long terme, et des éminentes personnalités comme Strauss Kahn ont déjà voulu parler d'inclure l'Afrique du nord dans l'espace européen. Pour noyer le poisson, à mon avis, ils vont accélérer le processus et invoquer le malaise d'une période de transition.
avatar
Sylphide

Messages : 174
Date d'inscription : 25/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Union Européenne et sa lente agonie

Message par bijij le Ven 19 Mar - 20:07

Les politiciens ne commettent pas des fautes, je vous en prie, ne tombez pas dans cette erreur, par ignorance, naïveté voire lâcheté. Le nouvel ordre mondial s'établit en Europe depuis Monnet, Schuman et tous ces apatrides vendus à l'empire américain, et nos politicards le savent et se soumettent à ce projet. Peut-être qu'il y a 20 ans, on pouvait en douter. Aujourd'hui les archives sont ouvertes et les preuves sont là.
avatar
bijij

Messages : 39
Date d'inscription : 17/03/2010
Age : 33
Localisation : Lorraine

Voir le profil de l'utilisateur http://bijij.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Union Européenne et sa lente agonie

Message par Vainamoinen le Dim 21 Mar - 19:21

bijij a écrit:Les politiciens ne commettent pas des fautes, je vous en prie, ne tombez pas dans cette erreur, par ignorance, naïveté voire lâcheté. Le nouvel ordre mondial s'établit en Europe depuis Monnet, Schuman et tous ces apatrides vendus à l'empire américain, et nos politicards le savent et se soumettent à ce projet. Peut-être qu'il y a 20 ans, on pouvait en douter. Aujourd'hui les archives sont ouvertes et les preuves sont là.

C'est vrai.
Faudrait que je fasse un article sur l'histoire des organisations mondiales sur mon blog, un de ces jours.
avatar
Vainamoinen

Messages : 51
Date d'inscription : 05/03/2010
Age : 34
Localisation : Sarthe

Voir le profil de l'utilisateur http://realite-histoire.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Union Européenne et sa lente agonie

Message par Baptiste le Dim 21 Mar - 23:31

Chevénement a écrit un bon livre là dessus.

La faute de M.Monnet.

_________________
" Jésus a peut-être dit de tendre l'autre joue, mais pas ses fesses ! "

" Les jugements moraux et les condamnations morales constituent la vengeance favorite des esprits bornés à l’encontre de ceux qui le sont moins ; ils y trouvent une sorte de dédommagement pour avoir été mal partagés par la nature ; enfin, c’est pour eux une occasion d’acquérir de l’esprit et de s’affiner : la méchanceté rend intelligent. " Friedrich Nietzsche
avatar
Baptiste
Admin

Messages : 1003
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://forumpolitique.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Union Européenne et sa lente agonie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum