Le Pen : Un combat éternel pour la Nation.

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: Le Pen : Un combat éternel pour la Nation.

Message par jipicard le Ven 23 Avr - 0:51

Evidemment c'est mieux de faire de l'électoralisme et du centrisme...politique communicante quand tu nous tiens...Je ne mange pas de ce pain là même si Jip' te dira le contraire.
Tu soutiens un minimum cette politique manipulatrice (c'est plus sincère que "électoralisme", rien ne sert d'utiliser des mots abscons que le bas peuple ne comprendra pas Smile)
avatar
jipicard

Messages : 594
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 29
Localisation : 80

Voir le profil de l'utilisateur http://reveil-picard.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pen : Un combat éternel pour la Nation.

Message par Baptiste le Ven 23 Avr - 1:22

Tu soutiens un minimum cette politique manipulatrice (c'est plus sincère que "électoralisme", rien ne sert d'utiliser des mots abscons que le bas peuple ne comprendra pas )
Je soutiens l'électoralisme convictionnel, non pas les alliances pour des sièges. Laisses moi encore le droit de choisir mes alliées avec qui je souhaite établir des politiques électorales. Quant à la manipulation, on ne changera pas des dizaines de milliers de condition humaine. Point. De toute façon, je n'en ai pas fini avec le PAN ! Smile

_________________
" Jésus a peut-être dit de tendre l'autre joue, mais pas ses fesses ! "

" Les jugements moraux et les condamnations morales constituent la vengeance favorite des esprits bornés à l’encontre de ceux qui le sont moins ; ils y trouvent une sorte de dédommagement pour avoir été mal partagés par la nature ; enfin, c’est pour eux une occasion d’acquérir de l’esprit et de s’affiner : la méchanceté rend intelligent. " Friedrich Nietzsche
avatar
Baptiste
Admin

Messages : 1003
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://forumpolitique.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pen : Un combat éternel pour la Nation.

Message par jipicard le Ven 23 Avr - 1:53

Quant à la manipulation, on ne changera pas des dizaines de milliers de condition humaine.
Là est la différence entre toi et moi, je ne manipulerai jamais le peuple, je préfère gagner son coeur (surement pour ça qu'on fait des scores aussi faibles, mais au moins nous sommes les seuls à être honnêtes)

Pour ce qui est du PAN, j'attends Smile
avatar
jipicard

Messages : 594
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 29
Localisation : 80

Voir le profil de l'utilisateur http://reveil-picard.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pen : Un combat éternel pour la Nation.

Message par Baptiste le Ven 23 Avr - 2:20

En chimie, manipuler signifie manier avec soin, prendre dans ses mains...je suis pour une chimie entre gouvernants et gouvernés.

En latin, manipulare se traduit par "conduire par la main", "maintenir", "diriger vers" en soit donc guider et préserver.

De plus, que ce soit par le physique, le charisme, l'éloquence, la dirigeance, il y a toujours une forme de manipulation. Lorsque tu vas sur les marchés ou au sein des associations, vous dirigez les gens vers la défense de leur identité, régionale et européenne en particulier (la France étant trop souvent oubliée), vers un retour au principe de solidarité entre communauté charnelle, historique et civilisationnelle etc. C'est bien cette action de diriger vers, de sensibiliser à qui caractérise la notion de manipulation. Après, il y a une question de principes, des morales, d'honnêteté en particulier. Prouves que je ne suis pas honnête.

Il faut arrêter d'avoir peur de certains mots tels dogmatisme, manipulation, race et d'innombrables autres car tous ces termes sont eux-mêmes pervertis par des esprits dogmatiques, manichéens etc.

Pour le reste, je ne doute pas de l'honnêteté de l'essentiel des militants et sympathisants identitaires, tout comme je ne doute pas de celles des militants et des sympathisants des autres courants de la mouvance nationale. En ce qui concerne des dirigeants, c'est une autre affaire, quelques soient leur attache partisane.

_________________
" Jésus a peut-être dit de tendre l'autre joue, mais pas ses fesses ! "

" Les jugements moraux et les condamnations morales constituent la vengeance favorite des esprits bornés à l’encontre de ceux qui le sont moins ; ils y trouvent une sorte de dédommagement pour avoir été mal partagés par la nature ; enfin, c’est pour eux une occasion d’acquérir de l’esprit et de s’affiner : la méchanceté rend intelligent. " Friedrich Nietzsche
avatar
Baptiste
Admin

Messages : 1003
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://forumpolitique.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pen : Un combat éternel pour la Nation.

Message par jipicard le Ven 23 Avr - 15:54

En chimie, manipuler signifie manier avec soin, prendre dans ses mains...je suis pour une chimie entre gouvernants et gouvernés.
Oui et dans le language courant, baiser veut dire déposer délicatement ses lèvres sur quelque chose, c'est un beau terme...Alors qu'en langue familier, ça veut dire... Wink
Tu sais très bien ce que je disais quand je parlais de manipulation il y a une grosse différence avec la sensibilisation

Prouves que je ne suis pas honnête.
Jusqu'à présent, on parlait du FN pas de toi

Les mots ne me font pas peur, ils veulent dire ce qu'ils disent, je ne suis pas partisan de la manipulation c'est tout.
avatar
jipicard

Messages : 594
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 29
Localisation : 80

Voir le profil de l'utilisateur http://reveil-picard.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pen : Un combat éternel pour la Nation.

Message par wesker le Ven 23 Avr - 17:16

Kimon, en clair tu sembles considerer que les français votent bien quand ils votent pour la gauche....Cette dernière n'est pourtant pas exempte de responsabilité au regard de la situation sociale que vivent lezs travailleurs aujourdh'ui.

Tu contestes les detracteurs du sytsème qui s'en disent victimes, pourtant c'est une réalité vécue par des français aux convictions sincères ne pouvant, par peur des represailles de ceux qui jouent sur les peurs du fascisme, defendre plus avant leurs convictions.

wesker

Messages : 44
Date d'inscription : 06/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pen : Un combat éternel pour la Nation.

Message par Baptiste le Ven 23 Avr - 20:21

Oui et dans le language courant, baiser veut dire déposer délicatement ses lèvres sur quelque chose, c'est un beau terme...Alors qu'en langue familier, ça veut dire...
C'est bien un des problèmes d'aujourd'hui...ne plus savoir que parler familièrement voire vulgairement. Les mots ont un sens ou plutôt de sens. Le sens que tu retiens du mot manipulation est familier.

Je trouve que le mot manipulation est symbolique, puisqu'il exprime un contact, un présence. Sensibiliser ne concerne que la diffusion d'une sentiment. Les deux mots ne sont pas indissociables. Mais évitons-nous les conflits lexicaux plus qu'ils en existent déjà ailleurs...

Jusqu'à présent, on parlait du FN pas de toi
Le FN, comme tout groupe, toute communauté, est un ensemble d'individualités qui n'ont pas le même caractère, ni le même statut, ni forcément les mêmes prétentions ou ambitions, la même vision du combat politique. Dés lors qu'il y a une certaine cohésion, des formes de compromis entre chaque composante du groupe, cela ne pose pas de problème. Comme je dis souvent, on se foutra sur la gueule après, quand la lutte pour les idées, pour la Nation, pour l'Identité, pour le Peuple, ses composantes, pour la rue, pour les institutions, pour l'avenir, sera remportée. Ce jour là, nous entendrons ou nous affronterons entre patriotes, nationalistes et identitaires, nous nous concentrerons sur des considérations, des visions relevant du régime, des institutions, des progrès, du modèle de société dans lequel nous partagerons des valeurs, des vertus, des principes, bref, en somme quand la question du démantèlement de la France, de son héritage, de sa(ses) culture(s) ne se posera plus, quand nous serons assuré dans l'éternité du grand ensemble charnelle, historique qu'est la France au sein de l'ensemble civilisationnel Europe. Ce jour là, nous pourrons nous porter clairement sur l'avenir, non pas avec pessimisme, mais avec les sentiments, les efforts d'éternité, de progrès humain également (donc pas seulement économique et matérielle) comme ligne de conduite, quand il ne sera plus question de résistance ou de pleine dissidence mais de reconstruction, de défense, de préservation, de développement, de pérennisation etc.
Le projet nationale et identitaire est le seul dont la charge utopique est réalisable à long terme. L'anarchie peut l'atteindre également mais seulement à court terme, la logique d'évolution humaine se chargera de la ramener naturellement vers des formes classiques de société humaine.


Dernière édition par Baptiste le Sam 24 Avr - 16:05, édité 1 fois

_________________
" Jésus a peut-être dit de tendre l'autre joue, mais pas ses fesses ! "

" Les jugements moraux et les condamnations morales constituent la vengeance favorite des esprits bornés à l’encontre de ceux qui le sont moins ; ils y trouvent une sorte de dédommagement pour avoir été mal partagés par la nature ; enfin, c’est pour eux une occasion d’acquérir de l’esprit et de s’affiner : la méchanceté rend intelligent. " Friedrich Nietzsche
avatar
Baptiste
Admin

Messages : 1003
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://forumpolitique.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pen : Un combat éternel pour la Nation.

Message par Kimon le Ven 23 Avr - 20:22

Kimon, en clair tu sembles considerer que les français votent bien quand ils votent pour la gauche....Cette dernière n'est pourtant pas exempte de responsabilité au regard de la situation sociale que vivent lezs travailleurs aujourdh'ui.

Tu contestes les detracteurs du sytsème qui s'en disent victimes, pourtant c'est une réalité vécue par des français aux convictions sincères ne pouvant, par peur des represailles de ceux qui jouent sur les peurs du fascisme, defendre plus avant leurs convictions.
Pas du tout Wesker, au contraire je répondais à Baptiste qui me disait que les français votent bien seulement quand les centres d'intérêts du FN sont pris en compte par ces derniers.

Ensuite tu me parles de ce qu'on appelle la "spirale du silence" : les français sont stigmatisés s'ils avouent qu'ils se sentent proches du FN, c'est cela ? Et sur quoi te bases-tu pour affirmer cela, si ce n'est une pure spéculation ?
Je te rappelle que le vote est secret. Dans l'isoloir, les citoyens sont seuls, et s'ils veulent voter FN, ils n'ont qu'à le faire ... à moins que ça ne les intéresse pas pour au moins 70%.
avatar
Kimon

Messages : 70
Date d'inscription : 06/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pen : Un combat éternel pour la Nation.

Message par Kimon le Ven 23 Avr - 20:38

Réalité plurielle de sa culture et de son histoire ? Va plus loin que ces deux expressions abstraites veux-tu. Nous vivons déjà dans une société uniformisée, oeuvre des démocrates, libéraux, sociaux-démocrates, écolos et compagnie. Si la démocratie induit des débats constamment modéré où il faut tout prendre avec des pincettes. La démocratie est un totalitarisme, Saint Just (un héros de votre République) disait d'ailleurs que qui ne rejoint pas la République, qui n'est pas démocrate, est un traitre et doit être supprimer. Aujourd'hui, c'est bien cette logique qui persiste pour tout ceux
Mais bien sûr. C'est de la faute à tout le monde, sauf à nous. Je ne vois pas le rapport avec les écologistes qui ne sont pas à la tête du pays, mais au contraire, ont permis à des millions de français de montrer un attachement sans précédent aux idées défendues.

Oui et je dois dire que c'est un bouc-émissaire pertinent.
Comme toujours d'ailleurs, on a l'habitude à force.

Oui pleurons un bon coup pour le sort de la France et du peuple français que tes amis et toi vous complaisez à ne pas défendre. Mais point de larmes excessives, la France nous attend. Je te rends ton cleenex dans un esprit écologique...il pourra te resservir. Pour le reste, je me torche avec l'idéal démocrate moderne.
Pauvre peuple français. Après toute cette maltraitance il ne veut toujours pas du FN, cela m'étonne de lui.

Les français sont comme les élites gouvernantes les ont élevé.
Tu ne dois pas être français alors. A moins que les ultra nationalistes soient exceptionnels au point d'avoir un pouvoir splendide : celui de résister contre le bourrage de crâne des "élites gouvernantes". Sauf qu'en revanche ils sont comme les élites "Lepenesque" les ont élevé.

Je suppose que le t-shirt avec la carte de France drapée de l'étendard algérien, Marseille en capitale ne te dérange pas. Lorsque la "minorité" - traduisez par 12 000 personnes - se déplace après la victoire dans les rues des cités de France, arrache et brule les drapeaux français sur les monuments aux morts, dresser le drapeau algérien sur les hôtels de ville à la place du drapeau français, sans compter les multiples dégradations qui ont encore du coûter quelques millions à la France. Continues donc à cracher dans la soupe si cela te chante. Pour ma part, je n'ai pour habitude de donner du caviar aux cochons (certifiés halal). La vulgarité, le mépris, la stigmatisation, les coups et les cartes de retour leur siéront mieux. Je ne respecte que les gens méritants, quelques soient leur RACE ou ethnie, dans le cadre des exogènes, l'assimilation est un second critère.
Cette affiche totalement propagandiste a pour rôle de jouer sur la peur des français. Premièrement en mettant en avant 7 minarets, alors qu'il n'y a que 6 mosquées avec minaret en France. Le reste sont des salles de prières, et non des mosquées.
Mais le FN n'a fait que récolter ce qu'il a semé, à force de renvoyer ces jeunes toujours à leurs origines, alors qu'ils sont français. "Les jeunes issus de l'immigration", et tout ce patatra qui n'intéresse personne (cf débat sur l'identité jugé intéressant par les français), et tant d'autres termes utilisés par nos chers nationalistes afin de toujours rappeler les jeunes à leurs origines finissent par porter leurs fruits et les revendications des origines.
Concernant ta provocation avec le "RACE", je t'attends toujours avec des arguments pertinents dans la partie Philosophie pour me prouver que les races existent, chose que tu as été incapable de faire à ce jour, d'où ton manque de patriotisme certain : se dire patriote va plus loin que les simples discours de politiciens toujours utopistes, car le patriotisme doit également se refléter dans le fait d'éviter que la langue française parte à la dérive.


Dernière édition par Kimon le Ven 23 Avr - 20:45, édité 1 fois
avatar
Kimon

Messages : 70
Date d'inscription : 06/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pen : Un combat éternel pour la Nation.

Message par Baptiste le Ven 23 Avr - 20:41

Pas du tout Wesker, au contraire je répondais à Baptiste qui me disait que les français votent bien seulement quand les centres d'intérêts du FN sont pris en compte par ces derniers.
J'ai dit cela quand ? J'ai bien parlé de prise en compte de la Nation française, de l'identité, de l'héritage français, d'aspirations pour l'intérêt général en somme le peuple français, et j'aurais pu en rajouter d'autre comme la défense des valeurs et des vertus qui ont fait qui faisaient autrefois de la France un pays grand et rayonnant, ou encore de la défense de l'héritage de la civilisation européenne, la défense d'un modèle de société basé sur la solidarité entre personne de la même communauté charnelle et historique etc etc, de la lutte contre ceux qui veulent détruire toutes ces vertueuses visions et notions. Le FN n'est pas seule dans cette lutte là.

Ensuite tu me parles de ce qu'on appelle la "spirale du silence" : les français sont stigmatisés s'ils avouent qu'ils se sentent proches du FN, c'est cela ? Et sur quoi te bases-tu pour affirmer cela, si ce n'est une pure spéculation ?
Je te rappelle que le vote est secret. Dans l'isoloir, les citoyens sont seuls, et s'ils veulent voter FN, ils n'ont qu'à le faire ... à moins que ça ne les intéresse pas pour au moins 70%.
J'ai encore les images de 2002 : les larmes, les pleurs, les angoisses des militants de tous bords, la grande campagne de propagande contre le FN, les grands "appels" au front pour la défense de la démocratie, l'appel aux électeurs "à bien réfléchir, à être rationnelle dans leur choix, à bien, à bien, à bien, à bien...à bien voter, en clair, tout sauf Front national.
Les rares personnalités qui ont été irréprochables (en dehors de celles de la mouvance nationale) dans à la suite des résultats sont Jospin et Laguillier.

_________________
" Jésus a peut-être dit de tendre l'autre joue, mais pas ses fesses ! "

" Les jugements moraux et les condamnations morales constituent la vengeance favorite des esprits bornés à l’encontre de ceux qui le sont moins ; ils y trouvent une sorte de dédommagement pour avoir été mal partagés par la nature ; enfin, c’est pour eux une occasion d’acquérir de l’esprit et de s’affiner : la méchanceté rend intelligent. " Friedrich Nietzsche
avatar
Baptiste
Admin

Messages : 1003
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://forumpolitique.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pen : Un combat éternel pour la Nation.

Message par Kimon le Ven 23 Avr - 20:51

Il me semble quand même avoir lu : "Au non, ils votent bien aussi quand ils votent pour d'autres partis nationalistes ou pour les identitaires".

Concernant 2002, il faudrait éviter de tomber dans l'exagération. Ouah, la super campagne de propagande qui a duré ... 6 jours ? Les français ont plutôt pris conscience que s'ils voulaient la survie de la France, il fallait tout faire pour éviter l'ascension du Front National chauviniste au pouvoir. D'ailleurs, on pourrait aussi se souvenir du grand soulagement national après les résultats du second tour.
avatar
Kimon

Messages : 70
Date d'inscription : 06/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pen : Un combat éternel pour la Nation.

Message par jipicard le Ven 23 Avr - 22:03

Front National chauviniste
Laughing soit on a pas la même définition du chauvinisme, soit...
avatar
jipicard

Messages : 594
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 29
Localisation : 80

Voir le profil de l'utilisateur http://reveil-picard.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pen : Un combat éternel pour la Nation.

Message par Baptiste le Ven 23 Avr - 22:13

Tu ne dois pas être français alors. A moins que les ultra nationalistes soient exceptionnels au point d'avoir un pouvoir splendide : celui de résister contre le bourrage de crâne des "élites gouvernantes". Sauf qu'en revanche ils sont comme les élites "Lepenesque" les ont élevé.
Tu as raison de me le rappeler. Il faut bien distinguer les français de papier, des français de tête, de coeur et de ventre. Evidemment, il s'agissait bien ici des Français de papier, ceux qui ne sont français que lorsque trois pignoufs milliardaires foutent trois balles en cuir "made in China", que lorsqu'il s'agit de toucher de l'argent et j'en passe. En vérité, apatride, occupant, usurpateur conviendraient mieux.

Comme toujours d'ailleurs, on a l'habitude à force.
Oui, il est vrai que les français y prennent de plus en plus goût.

Pauvre peuple français. Après toute cette maltraitance il ne veut toujours pas du FN, cela m'étonne de lui.
Oh mais, s'il ne veut pas faire le FN, il s'essaye à d'autres : le Parti de France (1.5%), les Identitaires (5%), les souverainistes dont les (vrais) gaullistes (5%) et autres dont royalistes, bonapartistes (3%) sans compter les quelques 10% qui ont cru, parfois croient encore, aux promesses de l'UMP, une partie des abstentionnistes et bien entendu les 10-20% du FN. En clair, entre 40 et 50% des français portent ont des propensions à la défense de la Nation, à la défense de leur identité, de leur souveraineté, fut-elle nationale ou populaire. Mais quand bien même, ils seraient moins, la France et les Français résident dans ceux qui la défendent, tout le reste n'est qu'occupant.

Cette affiche totalement propagandiste a pour rôle de jouer sur la peur des français. Premièrement en mettant en avant 7 minarets, alors qu'il n'y a que 6 mosquées avec minaret en France. Le reste sont des salles de prières, et non des mosquées.
Je suis pour une mosquée à Paris, Lyon, Marseille, construite sans minarets, selon l'architecture franco-européenne (comme c'est le cas pour les Eglises construites en pays musulmans, ces gens sont décidément moins masochistes que nous). Le reste doit s'en tenir à de simples salles de prières. Les musulmans n'ont pas besoin de lieux cultes exubérants pour pratiquer leur culte, c'est inscrit dans le Coran. Dés lors, qu'il y a volonté de se prémunir de bâtiments à forts caractères symboliques, démonstratifs alors la pratique du culte prend un caractère expansif sur un territoire où il n'est pas tradition. Les financements publics et étrangers sont exclus bien évidemment.
6 mosquées c'est déjà trop sans compter les centaines de projets en cours. Ce n'est pas quand il y aura une mosquée dans chaque ville qu'il sera temps d'agir. On est dans le même cas pour la burqa ou le niqab. En l'interdisant, elles ne sont que quelques à centaines à le porter, elle ne le seront jamais plus l'idéal étant que le soit moins.

Mais le FN n'a fait que récolter ce qu'il a semé, à force de renvoyer ces jeunes toujours à leurs origines, alors qu'ils sont français. "Les jeunes issus de l'immigration", et tout ce patatra qui n'intéresse personne (cf débat sur l'identité jugé intéressant par les français), et tant d'autres termes utilisés par nos chers nationalistes afin de toujours rappeler les jeunes à leurs origines finissent par porter leurs fruits.
Ce n'est pas le FN qui promet monts et merveilles aux immigrés depuis 60 ans mais qui a côté de cela les traites comme des chiens en pratiquant des salaires bas. Je n'ai rien contre l'expression de l'identité algérienne...en Algérie.

Concernant ta provocation avec le "RACE", je t'attends toujours avec des arguments pertinents dans la partie Philosophie pour me prouver que les races existent, chose que tu as été incapable de faire à ce jour, d'où ton manque de patriotisme certain : se dire patriote va plus loin que les simples discours de politiciens toujours utopistes, car le patriotisme doit également se refléter dans le fait d'éviter que la langue française parte à la dérive. Nationaliste en carton.
Oh mais monsieur le professeur, ne vous en faites pas, je vais le faire. Je tiens seulement à prendre plus de 30min pour exposer mon avis. D'autant plus que c'est aller long et que je tiens à TOUT lire. Vous m'excuserez également ne pas m'en tenir à la publication de texte pour exposer une prétendue réflexion. J'évite le pré-pensé. En ce moment, je n'ai pas le temps, patienter donc. Dans le cas contraire, l'intellectuel en carton que vous êtes pourra se complaire de ce silence autant de temps qu'il dura. Réjouissez-en vous ! De plus, quand bien même, la notion de race n'aurait de sens dans le cas de la condition humaine, je ne vois pas en quoi cela remettrait en cause la défense de la langue française tout en sachant que l'Académie Française et un certain nombre d'autres dictionnaires sont d'accord pour reconnaitre l'utilisation du mot race dans le cadre de la couleur. Race fait partie de la langue française, les considérations scientifiques ou idéologiques n'altèrent pas ce fait.

Mes salutations patriotes, nationales.

_________________
" Jésus a peut-être dit de tendre l'autre joue, mais pas ses fesses ! "

" Les jugements moraux et les condamnations morales constituent la vengeance favorite des esprits bornés à l’encontre de ceux qui le sont moins ; ils y trouvent une sorte de dédommagement pour avoir été mal partagés par la nature ; enfin, c’est pour eux une occasion d’acquérir de l’esprit et de s’affiner : la méchanceté rend intelligent. " Friedrich Nietzsche
avatar
Baptiste
Admin

Messages : 1003
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://forumpolitique.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pen : Un combat éternel pour la Nation.

Message par Baptiste le Ven 23 Avr - 22:29

"Au non, ils votent bien aussi quand ils votent pour d'autres partis nationalistes ou pour les identitaires".
Et donc ? Il me semble que cela reste dans la logique de mes propos.

Concernant 2002, il faudrait éviter de tomber dans l'exagération. Ouah, la super campagne de propagande qui a duré ... 6 jours ? Les français ont plutôt pris conscience que s'ils voulaient la survie de la France, il fallait tout faire pour éviter l'ascension du Front National chauviniste au pouvoir. D'ailleurs, on pourrait aussi se souvenir du grand soulagement national après les résultats du second tour.
Mémoire courte ou problème d'estime de soi ? Dans les deux cas, je ne peux rien faire. Je vous imagine bien parmi la bande de guignols moralisateurs à "lutter pour la démocratie". Les français n'ont pris conscience de rien du tout, 5 ans après, ils votaient pour les grands thèmes et principes nationalistes... La défaite du Front en 2002 traduit la victoire du rouleau compresseur, du totalitarisme démocrate, anti-fasciste, anti-raciste sous couvert d'une prétendue onction populaire. Le soulagement ne fut que pour la classe politique et intellectuelles dominantes (du MPF à la LCR donc) et leur sous-fifres militants.

_________________
" Jésus a peut-être dit de tendre l'autre joue, mais pas ses fesses ! "

" Les jugements moraux et les condamnations morales constituent la vengeance favorite des esprits bornés à l’encontre de ceux qui le sont moins ; ils y trouvent une sorte de dédommagement pour avoir été mal partagés par la nature ; enfin, c’est pour eux une occasion d’acquérir de l’esprit et de s’affiner : la méchanceté rend intelligent. " Friedrich Nietzsche
avatar
Baptiste
Admin

Messages : 1003
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://forumpolitique.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pen : Un combat éternel pour la Nation.

Message par Kimon le Sam 24 Avr - 0:33

Tu as raison de me le rappeler. Il faut bien distinguer les français de papier, des français de tête, de coeur et de ventre. Evidemment, il s'agissait bien ici des Français de papier, ceux qui ne sont français que lorsque trois pignoufs milliardaires foutent trois balles en cuir "made in China", que lorsqu'il s'agit de toucher de l'argent et j'en passe. En vérité, apatride, occupant, usurpateur conviendraient mieux.
Des fausses distinctions. On est français ou on ne l'est pas pas.

Oh mais, s'il ne veut pas faire le FN, il s'essaye à d'autres : le Parti de France (1.5%), les Identitaires (5%), les souverainistes dont les (vrais) gaullistes (5%) et autres dont royalistes, bonapartistes (3%) sans compter les quelques 10% qui ont cru, parfois croient encore, aux promesses de l'UMP, une partie des abstentionnistes et bien entendu les 10-20% du FN. En clair, entre 40 et 50% des français portent ont des propensions à la défense de la Nation, à la défense de leur identité, de leur souveraineté, fut-elle nationale ou populaire. Mais quand bien même, ils seraient moins, la France et les Français résident dans ceux qui la défendent, tout le reste n'est qu'occupant.
Nous savons très bien que la plupart se reconnaissent plus dans le nationalisme que le chauvinisme. Le chauvinisme, c'est cette attitude nationaliste exagérée qui n'intéresse plus très grand monde actuellement. Mais après tout, tous les partis sont là pour assurer la démocratie, la diversité d'opinion, dans l'intérêt également de la nation. Plus ou moins différemment.

Je suis pour une mosquée à Paris, Lyon, Marseille, construite sans minarets, selon l'architecture franco-européenne (comme c'est le cas pour les Eglises construites en pays musulmans, ces gens sont décidément moins masochistes que nous). Le reste doit s'en tenir à de simples salles de prières. Les musulmans n'ont pas besoin de lieux cultes exubérants pour pratiquer leur culte, c'est inscrit dans le Coran. Dés lors, qu'il y a volonté de se prémunir de bâtiments à forts caractères symboliques, démonstratifs alors la pratique du culte prend un caractère expansif sur un territoire où il n'est pas tradition. Les financements publics et étrangers sont exclus bien évidemment.
6 mosquées c'est déjà trop sans compter les centaines de projets en cours. Ce n'est pas quand il y aura une mosquée dans chaque ville qu'il sera temps d'agir. On est dans le même cas pour la burqa ou le niqab. En l'interdisant, elles ne sont que quelques à centaines à le porter, elle ne le seront jamais plus l'idéal étant que le soit moins.
Rappelons juste que la Burqa n'est pas un signe religieux. Sur ce point là, tous les représentants de la communauté musulmane en France l'ont souligné. C'est une tradition afghane qui n'a rien à voir avec l'islam, car prescrit par aucun texte révélé. Notons-le bien, car la confusion est accentuée par les médias occidentaux.
Chaque personne a le droit de pouvoir se rendre dans un lieu de culte selon les finalités qu'il donne à son existence, et ses opinions religieuses. Il ne serait pas normal qu'on puisse aller à l'Eglise, et non dans une mosquée ou synagogue. Le libre exercice du culte doit être assuré.
Si les minarets gênent, il doit en être de même pour les clochers, et pas question de parler d'histoire. L'histoire n'a rien à faire dans les lois. Ou alors on accepte, ou alors on refuse, mais pas de favoritisme sous prétexte que l'occident est Chrétien. Ceci est une fausse excuse.

Ce n'est pas le FN qui promet monts et merveilles aux immigrés depuis 60 ans mais qui a côté de cela les traites comme des chiens en pratiquant des salaires bas. Je n'ai rien contre l'expression de l'identité algérienne...en Algérie.
Les jeunes auraient pu être des français se sentant français si on les avait acceptés, plutôt que des français se sentant algériens.
Plutôt que d'accepter ces jeunes comme français, car ils sont français, les politiques de ces dernières années, dont le FN et principalement la droite, n'ont cessé de stigmatiser les jeunes "issus de l'immigration", les renvoyant sans cesse à leurs origines. La revendication n'est qu'une conséquence de ces mauvaises politiques.

Oh mais monsieur le professeur, ne vous en faites pas, je vais le faire. Je tiens seulement à prendre plus de 30min pour exposer mon avis. D'autant plus que c'est aller long et que je tiens à TOUT lire. Vous m'excuserez également ne pas m'en tenir à la publication de texte pour exposer une prétendue réflexion. J'évite le pré-pensé. En ce moment, je n'ai pas le temps, patienter donc. Dans le cas contraire, l'intellectuel en carton que vous êtes pourra se complaire de ce silence autant de temps qu'il dura. Réjouissez-en vous ! De plus, quand bien même, la notion de race n'aurait de sens dans le cas de la condition humaine, je ne vois pas en quoi cela remettrait en cause la défense de la langue française tout en sachant que l'Académie Française et un certain nombre d'autres dictionnaires sont d'accord pour reconnaitre l'utilisation du mot race dans le cadre de la couleur. Race fait partie de la langue française, les considérations scientifiques ou idéologiques n'altèrent pas ce fait.
Je ne suis pas professeur. Aussi j'attends avec impatience cette réponse qui s'avère très intéressante, je voulais juste m'assurer que le sujet n'avait pas été oublié. Mais comme on le remarquera, il ne s'agit pas seulement de texte pré-pensé puisque j'ai commencé à développer des arguments sur le sujet. Mais quand un texte explique mieux que je ne peux le faire, je préfère directement qu'il soit lu, plutôt que recopié.
Concernant l'académie française, il est évident que ces dernières années, suite aux trop grand nombre d'erreurs commises à ce sujet, le sens a été étendu.

Et donc ? Il me semble que cela reste dans la logique de mes propos.
En considérant que les partis de gauche soient nationalistes et identitaires, oui, ce qui n'est pas faux.

Mémoire courte ou problème d'estime de soi ? Dans les deux cas, je ne peux rien faire. Je vous imagine bien parmi la bande de guignols moralisateurs à "lutter pour la démocratie". Les français n'ont pris conscience de rien du tout, 5 ans après, ils votaient pour les grands thèmes et principes nationalistes... La défaite du Front en 2002 traduit la victoire du rouleau compresseur, du totalitarisme démocrate, anti-fasciste, anti-raciste sous couvert d'une prétendue onction populaire. Le soulagement ne fut que pour la classe politique et intellectuelles dominantes (du MPF à la LCR donc) et leur sous-fifres militants.
Peut-être faudrait-il lutter pour le totalitarisme ? Les français ont été paniqués à la vue d'un FN qui risquait d'accéder au pouvoir, et c'est la stricte vérité, qu'elle soit reconnue ou non. Et non pas paniqués pour la fausse raison que quiconque aurait fait pression, mais paniqués par le simple fait qu'un Jean-Marie Le Pen raciste puisse diriger ce pays.
avatar
Kimon

Messages : 70
Date d'inscription : 06/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pen : Un combat éternel pour la Nation.

Message par Baptiste le Sam 24 Avr - 3:07

Des fausses distinctions. On est français ou on ne l'est pas pas.
Admettons, dans ce cas, qu'ils ne sont pas ou plus français, ou seulement de par leur filiation. La nationalité inscrite sur la carte d'identité, n'est qu'administrative. Elle ne répond à aucun critère de l'être français.

Nous savons très bien que la plupart se reconnaissent plus dans le nationalisme que le chauvinisme. Le chauvinisme, c'est cette attitude nationaliste exagérée qui n'intéresse plus très grand monde actuellement. Mais après tout, tous les partis sont là pour assurer la démocratie, la diversité d'opinion, dans l'intérêt également de la nation. Plus ou moins différemment.
Le chauvinisme n'est pas un idéologie, tout au plus un attitude relevant plus du cas par cas que du groupe en lui même. Etre chauvin n'a aucune connotation politique. Ceci dit, entre un chauvin français et un chauvin mondialiste, mon choix est fait. Vive la France !
De plus, je crois que la plupart s'en tienne à du patriotisme plus que du nationalisme, il faut bien le reconnaitre. Ce que je cherche à insuffler pour ma part est que la Patrie et la Nation sont indissociables.

Rappelons juste que la Burqa n'est pas un signe religieux. Sur ce point là, tous les représentants de la communauté musulmane en France l'ont souligné. C'est une tradition afghane qui n'a rien à voir avec l'islam, car prescrit par aucun texte révélé. Notons-le bien, car la confusion est accentuée par les médias occidentaux.
Chaque personne a le droit de pouvoir se rendre dans un lieu de culte selon les finalités qu'il donne à son existence, et ses opinions religieuses. Il ne serait pas normal qu'on puisse aller à l'Eglise, et non dans une mosquée ou synagogue. Le libre exercice du culte doit être assuré.
Si les minarets gênent, il doit en être de même pour les clochers, et pas question de parler d'histoire. L'histoire n'a rien à faire dans les lois. Ou alors on accepte, ou alors on refuse, mais pas de favoritisme sous prétexte que l'occident est Chrétien. Ceci est une fausse excuse.
La France est une nation juridiquement laïque, historiquement (que vous le vouliez ou non, l'histoire à son importance) et traditionnellement chrétienne (catholique). Entendons donc que tout culte doit être confiné à la sphère du privé, le christianisme devant néanmoins primer comme composant de l'héritage français (je rajouterai également les cultes païens). Quant aux clochers, ils sont en terre chrétienne, ils n'ont donc aucun caractère expansif d'autant plus qu'un certain nombre d'entre eux font partis du patrimoine français. D'un point de vue purement juridique, les clochers rentrent donc dans les critères urbains français. La grande mosquée de Paris a elle aussi été inscrite aux monuments historiques en 1983 (merci la République social-démocrate...). Ce fut une grave erreur que de l'avoir fait. Néanmoins, étant unique dans la liste des monuments historiques, cela n'en fait pas un modèle architectural.

L'Europe, la France sont historiquement et traditionnellement chrétiennes. L'histoire fait le droit. Quant aux lois, le financement de mosquée (dont la Grande Mosquée de Paris), de centres culturels religieux etc sont des entraves à la loi de 1905. Puisque l'État, censé être guide, représentant et modèle d'une société, je m'accorde le droit de le faire aussi en privilégiant le respect de la Tradition, des moeurs et lois anciennes, d'autant plus lorsqu'elles sont naturelles, ou issues du droit naturel (prioritaire mais non pas moins complémentaire au droit positif).

Quant à la burqa, cela tient essentiellement à une interprétation différente du verset coranique relative au voile. Selon certaines interprétations, le voile n'est pas obligatoire.

Je ne suis pas professeur. Aussi j'attends avec impatience cette réponse qui s'avère très intéressante, je voulais juste m'assurer que le sujet n'avait pas été oublié. Mais comme on le remarquera, il ne s'agit pas seulement de texte pré-pensé puisque j'ai commencé à développer des arguments sur le sujet. Mais quand un texte explique mieux que je ne peux le faire, je préfère directement qu'il soit lu, plutôt que recopié.
Concernant l'académie française, il est évident que ces dernières années, suite aux trop grand nombre d'erreurs commises à ce sujet, le sens a été étendu.
Si cela peut donner un avant-goût de ma conception de la notion de race, je ne fais pas de la couleur, le critère exclusive. La couleur désignerait davantage quelque chose de hiérarchiquement supérieur à la notion de race, un groupe de races ou une sous-espèce. Bref, c'est un discours abstrait, je serai plus exhaustif quand j'aurai pris le temps de répondre à ton sujet.

En considérant que les partis de gauche soient nationalistes et identitaires, oui, ce qui n'est pas faux.
Pour le coup, je n'ai pas compris.

Peut-être faudrait-il lutter pour le totalitarisme ? Les français ont été paniqués à la vue d'un FN qui risquait d'accéder au pouvoir, et c'est la stricte vérité, qu'elle soit reconnue ou non. Et non pas paniqués pour la fausse raison que quiconque aurait fait pression, mais paniqués par le simple fait qu'un Jean-Marie Le Pen raciste puisse diriger ce pays.
Non, je ne lutte pas pour les totalitarismes...pour les régimes autoritaires tout au plus. Mais je te remercie pour cet élan d'honnêteté, prouvant ton attachement au totalitarisme actuelle, en attendant le prochaine qui d'après certains libéraux, devrait avoir pour fond idéologique l'écologie. Tiens bon, c'est pour bientôt !

Quant à Jean-Marie Le Pen, il se peut qu'il est tenu des propos à caractère raciste, il se peut. Tout dépend de la définition que l'on donne à la notion de racisme.

Une citation avant d'aller me coucher, l'esprit serein : " On finira bien par restaurer la monarchie, un jour, contre la dictature et l’anarchie " Eugène Ionesco


Dernière édition par Baptiste le Sam 24 Avr - 3:26, édité 1 fois

_________________
" Jésus a peut-être dit de tendre l'autre joue, mais pas ses fesses ! "

" Les jugements moraux et les condamnations morales constituent la vengeance favorite des esprits bornés à l’encontre de ceux qui le sont moins ; ils y trouvent une sorte de dédommagement pour avoir été mal partagés par la nature ; enfin, c’est pour eux une occasion d’acquérir de l’esprit et de s’affiner : la méchanceté rend intelligent. " Friedrich Nietzsche
avatar
Baptiste
Admin

Messages : 1003
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://forumpolitique.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pen : Un combat éternel pour la Nation.

Message par Baptiste le Sam 24 Avr - 3:13

Juste par rapport à notre discussion sur les clochers, je m'inquiète davantage de la construction de ce genre de sombres merdes prétendument architecturales...



On peut percevoir l'esprit écologique de l'édifice : il suffit d'enlever les deux croix et le bâtiment est convertible en mosquée...

_________________
" Jésus a peut-être dit de tendre l'autre joue, mais pas ses fesses ! "

" Les jugements moraux et les condamnations morales constituent la vengeance favorite des esprits bornés à l’encontre de ceux qui le sont moins ; ils y trouvent une sorte de dédommagement pour avoir été mal partagés par la nature ; enfin, c’est pour eux une occasion d’acquérir de l’esprit et de s’affiner : la méchanceté rend intelligent. " Friedrich Nietzsche
avatar
Baptiste
Admin

Messages : 1003
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://forumpolitique.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pen : Un combat éternel pour la Nation.

Message par wesker le Sam 24 Avr - 15:01

Kimon, je parlais juste des difficultés que rencontrent les candidats nationaux dans leur vie quotidienne.

Baptiste, je te rejoints tout à fait sur ta définition de l'appartenance à un groupe et des objecitfs qu'il se fixe.

Aujourd'hui, la véritable clé de la réussite des nationaux reside dans leur capacité à s'unir et à affronter leurs différences d'approche pour presenter un projet de renouveau aux français.

wesker

Messages : 44
Date d'inscription : 06/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pen : Un combat éternel pour la Nation.

Message par Kimon le Sam 24 Avr - 21:49

Le chauvinisme n'est pas un idéologie, tout au plus un attitude relevant plus du cas par cas que du groupe en lui même. Etre chauvin n'a aucune connotation politique. Ceci dit, entre un chauvin français et un chauvin mondialiste, mon choix est fait. Vive la France !
De plus, je crois que la plupart s'en tienne à du patriotisme plus que du nationalisme, il faut bien le reconnaitre. Ce que je cherche à insuffler pour ma part est que la Patrie et la Nation sont indissociables.
C'est la manifestation d'un patriotisme exagéré, exalté, et naïf. C'est une attitude ultra nationaliste (et non nationaliste simplement) qui ne mène pas très loin, et que l'on retrouve beaucoup dans les adhérents à certains partis politiques.

La France est une nation juridiquement laïque, historiquement (que vous le vouliez ou non, l'histoire à son importance) et traditionnellement chrétienne (catholique). Entendons donc que tout culte doit être confiné à la sphère du privé, le christianisme devant néanmoins primer comme composant de l'héritage français (je rajouterai également les cultes païens). Quant aux clochers, ils sont en terre chrétienne, ils n'ont donc aucun caractère expansif d'autant plus qu'un certain nombre d'entre eux font partis du patrimoine français. D'un point de vue purement juridique, les clochers rentrent donc dans les critères urbains français. La grande mosquée de Paris a elle aussi été inscrite aux monuments historiques en 1983 (merci la République social-démocrate...). Ce fut une grave erreur que de l'avoir fait. Néanmoins, étant unique dans la liste des monuments historiques, cela n'en fait pas un modèle architectural.

L'Europe, la France sont historiquement et traditionnellement chrétiennes. L'histoire fait le droit. Quant aux lois, le financement de mosquée (dont la Grande Mosquée de Paris), de centres culturels religieux etc sont des entraves à la loi de 1905. Puisque l'État, censé être guide, représentant et modèle d'une société, je m'accorde le droit de le faire aussi en privilégiant le respect de la Tradition, des moeurs et lois anciennes, d'autant plus lorsqu'elles sont naturelles, ou issues du droit naturel (prioritaire mais non pas moins complémentaire au droit positif).

Quant à la burqa, cela tient essentiellement à une interprétation différente du verset coranique relative au voile. Selon certaines interprétations, le voile n'est pas obligatoire.
C'est une excuse pour contourner la laïcité. Le christianisme doit rester dans la sphère du privé, et je n'ai pas à entendre le clocher, de même que je n'ai pas à entendre le muezzin ni le cor. Les voir Ok, les entendre non merci. Ce n'est pas la tradition (passée donc par définition) qui doit définir notre cadre de vie et notre identité nationale d'aujourd'hui.
La France est supposée laïque, dans un cadre juridique complètement influencé par la tradition.
Concernant la mosquée de Paris, c'est un hommage aux soldats musulmans ayant combattu aux côtés des français. N'oublions pas que nombre d'entre-eux ont versé leur sang pour la liberté de notre pays, et c'est la moindre des choses que de reconnaître la réalité plurielle de son histoire et de ses mémoires. 100 000 morts musulmans pour la France lors de la première guerre mondiale, je ne vois pas en quoi un minaret peut déranger à ce niveau là vu que c'est une hommage, si ce n'est de feindre d'ignorer l'histoire de France.
Concernant le financement contraire à la loi de 1905, j'espère que l'Etat ne sauve pas les églises actuellement en difficultés financières.
La burqa (nouvelle version), est une invention récente du mouvement intégriste salafiste dans les pays du Golfe et au Pakistan. La burqa ne repose sur aucune prescription coranique.

Si cela peut donner un avant-goût de ma conception de la notion de race, je ne fais pas de la couleur, le critère exclusive. La couleur désignerait davantage quelque chose de hiérarchiquement supérieur à la notion de race, un groupe de races ou une sous-espèce. Bref, c'est un discours abstrait, je serai plus exhaustif quand j'aurai pris le temps de répondre à ton sujet.
Mais ne t'inquiète pas, je ne suis pas pressé, mais je voulais simplement m'assurer que tu n'avais pas délaissé complètement le sujet.

Non, je ne lutte pas pour les totalitarismes...pour les régimes autoritaires tout au plus. Mais je te remercie pour cet élan d'honnêteté, prouvant ton attachement au totalitarisme actuelle, en attendant le prochaine qui d'après certains libéraux, devrait avoir pour fond idéologique l'écologie. Tiens bon, c'est pour bientôt !
Je ne suis pas attaché au "totalitarisme actuel". Mais je pense que quand un système est ancré dans la société, il faut éviter les combats perdus d'avance et peut-être se tourner sur le "comment faire avec". C'est pour cette raison que, selon moi, se lamenter indéfiniment sur le système n'est pas la solution la plus efficace pour espérer émerger.

Quant à Jean-Marie Le Pen, il se peut qu'il est tenu des propos à caractère raciste, il se peut. Tout dépend de la définition que l'on donne à la notion de racisme.

Une citation avant d'aller me coucher, l'esprit serein : " On finira bien par restaurer la monarchie, un jour, contre la dictature et l’anarchie " Eugène Ionesco
D'accord avec la première remarque.
Je n'ai rien contre la monarchie. Une monarchie constitutionnelle n'est pas une monarchie absolue.

On peut percevoir l'esprit écologique de l'édifice : il suffit d'enlever les deux croix et le bâtiment est convertible en mosquée...
Tu refuses de reconnaître que de nombreux musulmans pratiquent un islam modéré, et qu'une poignée d'islamistes radicaux détruisent la bonne image qu'ils veulent donner de l'islam, image amplifiée bien évidemment par les piètres médias sionistes pour donner une fausse image de la religion.


Dernière édition par Kimon le Dim 25 Avr - 13:55, édité 1 fois (Raison : correction d'une faute d'orthographe qui me stresse.)
avatar
Kimon

Messages : 70
Date d'inscription : 06/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pen : Un combat éternel pour la Nation.

Message par wesker le Dim 25 Avr - 10:04

Kimon, tu sembles faire la différence entre un nationalisme qui vise à promouvoir et retablir les valeurs nationales comme piste de sortie de crise et l'ultra nationalisme qui aboutit parfois à des excès qui nuisent au message, à la crédibilité et au réalisme des idées nationales.

Une question très personnelle, tu me lis depuis un certain temps, suis je pour toi un ultra nationaliste ?

wesker

Messages : 44
Date d'inscription : 06/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pen : Un combat éternel pour la Nation.

Message par Kimon le Dim 25 Avr - 13:54

Je te lis en effet depuis un bon moment, étant donné que je t'ai connu comme étant kpmpf avant d'être wesker.
Personnellement je te vois plutôt comme nationaliste. Cependant, sur certains points, je pense que tu es dans l'excès de nationalisme, sans pour autant être dans l'ultra nationalisme, mais ceci n'est qu'un jugement personnel et bien entendu n'a aucune autre valeur que celle d'une opinion.
avatar
Kimon

Messages : 70
Date d'inscription : 06/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pen : Un combat éternel pour la Nation.

Message par wesker le Dim 25 Avr - 14:28

Certes mais ton point de vue est interessant.

Excès de nationalisme ?

je crois qu'effectivement la nation est la réponse la plus adapté aux difficultés que le pays traverse mais je recuse les excès ou les derives de cette idéologies comme d'autres.

Je préfère le pragmatisme et l'engagement de ce qui est possible plutôt que l'idéalisme qui aboutit souvent au conflit et aux excès.

En ce sens, je reste fidèle à des valeurs sans pour autant en faire des dogmes, convaincu de l'erreur dans laquelle le mondialisme plonge le pays.

wesker

Messages : 44
Date d'inscription : 06/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pen : Un combat éternel pour la Nation.

Message par Troska le Dim 25 Avr - 15:58

Une monarchie constitutionnelle n'est pas une monarchie absolue.
Oui, on va pas jouer sur les mots non plus. Une monarchie reste une monarchie, un régime inacceptable.
D'une, la légitimité du Roi ( ou de la Reine ) est nulle et faut me prouver sa légitimité. De l'autre, on a bien vu que ce type de régime est mené à sa perte, pour causes de problèmes internes trop violent, inhérent d'un système aussi inégalitaires et anti-humain.
avatar
Troska

Messages : 791
Date d'inscription : 05/03/2010
Age : 27
Localisation : Alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pen : Un combat éternel pour la Nation.

Message par Baptiste le Dim 25 Avr - 17:23

Une monarchie reste une monarchie
Je suis d'accord avec cela même si le reste est du verbiage anarchiste. Une monarchie constitutionnelle est une monarchie symbolique donc inutile, tout juste bon pour Gala. Une monarchie absolue n'est un despotisme puisque la signification exacte du terme absolu est indépendant puisque ne dépendant d'aucune autre autorité ni impériale, ni parlementaire, ni populaire. Néanmoins, cette indépendance n'a jamais été entière puisque soumis au droit naturel et à une constitution coutumière. Louis XIV, symbole même de l'absolutisme, c'est toujours couché devant l'autorité des magistrats et de la coutume constitutionnelle, ici elle-même du droit naturel principalement.

D'autres limites également, les corporations qui étaient les nerfs des jacqueries, la noblesse etc. La guerre est en soit elle-même une forme d'autorité puisque on ne défend pas un territoire avec un peuple que l'on ne nourrit et qui ne nous aime pas. Le régicide est perçu comme la honte suprême. Il ne faut pas voir en l'absolutisme, un roi qui a droit de vie ou de mort sur les libertés, les individus. Non, l'absolutisme, c'est avant la centralisation du pouvoir exécutif et administratif au sein de la cour. L'absolutisme, c'est avant tout un forme de l'État. Le peuple n'était pas moins libre sous Louis XIV (absolutisme) que sous Phillipe Auguste (féodalisme). Les corps intermédiaires restent présent dans les deux cas.

Pour la question du nationalisme, je pense dans un esprit célinien : il n'y a pas d'ultranationalisme ou de nationalisme modérée, il y a seulement des doctrines complémentaires au nationalisme qui modèrent ou transforment les applications ou l'énonciation du nationalisme. On n'est nationaliste ou ne l'est pas.

Je n'ai pas beaucoup de temps, je reviendrai sur le reste plus tard.

_________________
" Jésus a peut-être dit de tendre l'autre joue, mais pas ses fesses ! "

" Les jugements moraux et les condamnations morales constituent la vengeance favorite des esprits bornés à l’encontre de ceux qui le sont moins ; ils y trouvent une sorte de dédommagement pour avoir été mal partagés par la nature ; enfin, c’est pour eux une occasion d’acquérir de l’esprit et de s’affiner : la méchanceté rend intelligent. " Friedrich Nietzsche
avatar
Baptiste
Admin

Messages : 1003
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://forumpolitique.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pen : Un combat éternel pour la Nation.

Message par Troska le Dim 25 Avr - 18:04

Non, ce n'est pas du verbiage anarchiste : je pourrais faire une critique longue de la Monarchie, mais j'ai d'autres chose à faire que de cracher mon venin sur un système dépassé, donc je m'abstiens.
avatar
Troska

Messages : 791
Date d'inscription : 05/03/2010
Age : 27
Localisation : Alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pen : Un combat éternel pour la Nation.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum