Morale sans obligation ni sanction et morale anarchiste

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Morale sans obligation ni sanction et morale anarchiste

Message par B14 le Mer 19 Mai - 12:03

Quelles pattes ?
"la libre association" votre reponse dernière quand vous êtes dans la merde, pour certains c'est "dieu, la liberté, l'egalité, le progres, le socialisme"
bequille psycho-ideologique, y a rien derrière.

Au final, si je te suis dans ton systeme, ce sera un retour clair et net au tribalisme, chaque groupe humain se fera sa propre morale.
Cool.
Sauf qu'on est 1000 fois plus nombreux qu'au temps du tribalisme, on cohabite tous dans des grands centres ubains, et tous soumis à la même techno-culture (merci mondialisation/mediatisation/urbanisation/technophilie).
Donc ça serait plus proche d'une guerre de gangs en téci ton anarchie.
Ceux qui appartiennent a aucun gang se font baiser, et il y aurait les black machin, les fils d'allah, les WP, les amazones, les triades, ... ça sera folklo ton anarchie.

Tout simplement parce qu'il n'y aura rien au dessus des gangs/tribus/libres associations.
L'anarchie ne peut fonctionner que en rapports entre individus, car c'est l'ideologie de l'individu, mais au niveau supragroupal, il faut un systeme stable, et là c'est l'ideologie du totalitarisme qui prend le relais.

Ce que je disais precedemment, quand tu as aboyé, c'est que au final, sur le seul plan moral individuel, ça ne change rien par rapport à actuellement, seulement sans reperees stables ni barrières, chacun va sombrer dans sa degenerescence fecale.

Bref, Anarchie-->Haiti.
avatar
B14

Messages : 1173
Date d'inscription : 08/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morale sans obligation ni sanction et morale anarchiste

Message par Troska le Mer 19 Mai - 13:45

quand vous êtes dans la merde
Bah non, si tu prenais la peine de lire attentivement ce que je met et la démarche que je suis.
C'est pas une béquille, c'est une réalité pourtant, ce que je démontre. Comment la morale peut se faire ? Bah c'est simple nan, vu qu'il y en a une multitude et qu'on les laisse " se faire " elle finiront par se réguler avec les autres et chacun sera content. La limite de ta morale, s'arrête avec la mienne ou au mieux, elle peux se compléter. Bref, on en revient au principe de la Liberté des uns, augmente celles des autres. On retombe sur nos pattes ! cheers

ça serait plus proche d'une guerre de gangs en téci ton anarchie
Détruire les grandes villes .. Suspect
Non je déconne hein !

'il n'y aura rien au dessus des gangs/tribus/libres associations
et qu'il n'y ne doit rien avoir au dessus des individus, simplement des choses qui doivent lui servir : l'association, le pacte et la fédération.
Finalement, comme tu imagines la chose, c'est une panarchie, chacune groupe se fonde dans un groupe et ainsi de suite. Oui et non, c'est trop idéaliste. Ce que j'entend par la morale, c'est qu'est ce qu'on accepte et comment, pas les idées politiques ou religieuse.

il faut un systeme stable
La Fédération. On en a déjà discuté, je vais pas rerererererererererevenir dessus. :
avatar
Troska

Messages : 791
Date d'inscription : 05/03/2010
Age : 26
Localisation : Alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morale sans obligation ni sanction et morale anarchiste

Message par B14 le Mer 19 Mai - 14:04

Troska a écrit:
C'est pas une béquille, c'est une réalité pourtant, ce que je démontre. Comment la morale peut se faire ? Bah c'est simple nan, vu qu'il y en a une multitude et qu'on les laisse " se faire " elle finiront par se réguler avec les autres et chacun sera content. La limite de ta morale, s'arrête avec la mienne ou au mieux, elle peux se compléter. Bref, on en revient au principe de la Liberté des uns, augmente celles des autres. On retombe sur nos pattes ! cheers
Oui, en fait ça revient à la morale actuelle, ce que j'apelle la "convention sociale", genre il faut pas se balader à poil, etc. Je vois pas la difference en fait. Bien sur on est encore impregné de christianisme dans les strates des moeurs, mais de moins en moins, au final la morale se dissout, pour ne laisser place soit qu'au string minimum de la convention sociale, ou alors à la burqua morale de l'islam.

Détruire les grandes villes .. Suspect
Programme du parti NS : effacer les différences entre vie rurale et vie urbaine.

et qu'il n'y ne doit rien avoir au dessus des individus, simplement des choses qui doivent lui servir : l'association, le pacte et la fédération.
L'etat, la corporation, l'armée, la police, la milice, l'eglise, la banque geek ça sert aussi à l'individu, c'est seulement que les versions actuelles sont gangrené par la bourgeoisie donc "vampirisantes" (l'anthroposophie à propos des religions actuelles).

Finalement, comme tu imagines la chose, c'est une panarchie,
oui, j'allais le dire en fait.

chacune groupe se fonde dans un groupe et ainsi de suite. Oui et non, c'est trop idéaliste.
c'est pourtant ce qui se fait deja concretement, c'est deja a moitié le cas aux US, et serait la norme sans le systeme pour poser des barrières artificielles et casser les barrières naturelles, alors que l'anarchie absolu, pfuuut, on en est à des années lumières.
Ce que j'entend par la morale, c'est qu'est ce qu'on accepte et comment, pas les idées politiques ou religieuse.

il faut un systeme stable
La Fédération. On en a déjà discuté, je vais pas rerererererererererevenir dessus.
Ecoute mon coco, de 2 choses l'une, ou - C'est pas stable, c'est gnognotte, ça se cassera la figure.
- Ou c'est un systeme (etat au sens large), tu change juste l'appelation en croyant faire le malin mais ça ne trompe personne
La différence etant que soit ta federation a les moyens d'appliquer, ou pas.
Finalement les conceptions panarchique, democratique directement participative, centré sur la religion ou encore un totalitarisme cantonné aux fonctions regaliennes, sont potables, stables et non utopiques (et B14 veut milk shake de tout ça).
L'anarchie par tros', non. Soit ça ne tiendra pas sur la durée (et c'est là que comme on a aucune experience anarchite dans la durée ....) ou alors ça reviendra à une forme de systeme.
avatar
B14

Messages : 1173
Date d'inscription : 08/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morale sans obligation ni sanction et morale anarchiste

Message par Troska le Mer 19 Mai - 14:17

B14 a écrit:[genre il faut pas se balader à poil, etc.
Tu peux le faire, tant que les autres sont d'accord ou, dès qu'il y a un problème, trouver un moyen de satisfaire les deux parties.
Je dis ça, j'ai déjà vu ça pas mal de fois quand j'étais en vacances dans le sud. On se retrouve, on discute, le premier se ballade à poil du coté la bas, pour pas déranger le mec à sa droite.
Puis voilà.

effacer les différences entre vie rurale et vie urbaine.
Théorisé bien avant par des anarchistes comme Reclus.
Mais on se rejoins sur ce point au moins.

ça sert aussi à l'individu
Non, les institutions se servent de l'individu.

et c'est là que comme on a aucune experience anarchite dans la durée
Tout comme les 10 pov' années du Reich de 1000 ans .. Laughing
On est au même stade, cette critique de ta part est stupide.
avatar
Troska

Messages : 791
Date d'inscription : 05/03/2010
Age : 26
Localisation : Alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morale sans obligation ni sanction et morale anarchiste

Message par B14 le Mer 19 Mai - 14:32

Troska a écrit:
B14 a écrit:genre il faut pas se balader à poil, etc.
Tu peux le faire, tant que les autres sont d'accord ou, dès qu'il y a un problème, trouver un moyen de satisfaire les deux parties.
Je dis ça, j'ai déjà vu ça pas mal de fois quand j'étais en vacances dans le sud. On se retrouve, on discute, le premier se ballade à poil du coté la bas, pour pas déranger le mec à sa droite.
Puis voilà.
Oui, c'est un peu ça une convention sociale. Un consensus au sein de la societé prenant pour racine ethique des notions anterieures.
Moi je suis pour tout le monde a poil et les moches en burqua. Razz

effacer les différences entre vie rurale et vie urbaine.
Théorisé bien avant par des anarchistes comme Reclus.
Mais on se rejoins sur ce point au moins.
Oh il y a surement un grec quelquonque qui a theorisé ça bien avant encore.

ça sert aussi à l'individu
Non, les institutions se servent de l'individu.
Je viens de l'expliquer, tant qu'il y aura la bourgeoisie ça tiendra pas, mais sinon si. Les institution ssont pas une fin en soi, sans la bourgeoisie pour vampiriser a travers leurs institutions, plus de problemes. Un etat socialiste, une banque unique, une education unique, une armée populaire, milices citoyennes, ....
Les isntitutions ne marchent pas, on les remplace par des qui fonctionne.
Et ta federation machin c'est pas des institutions peut être (à part qu'elles se servent pas de l'individu, soyons d'accord sur les termes).

et c'est là que comme on a aucune experience anarchite dans la durée
Tout comme les 10 pov' années du Reich de 1000 ans .. Laughing
On est au même stade, cette critique de ta part est stupide.
Oui, on a reussi a moitié en 5 ans ce qu'aucune anarchie, marxisme, fascisme, liberalisme, democratie, papisme, aristocratie n'est parvenu à effleurer du doigt Wink
il y aurait eu 5 ans de paix en plus, on aurait perfectionné la chose... mais justement ça les feujs ne pouvaient prendre ce risque.
La différence c'est que l'on sait que notre systeme aurait tenu dans la durée, d'ou le "1000 ans" qui est la portée du NS etablis sans intrusions externes.
avatar
B14

Messages : 1173
Date d'inscription : 08/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morale sans obligation ni sanction et morale anarchiste

Message par Troska le Mer 19 Mai - 16:56

Laisses nous cinq années de paix aussi B', je suis sur, qu'on ferait aussi pas mal de choses. On a pas la prétention de vouloir absolument durer mille ans, les expériences anarchistes auraient pu réussir, si les stal', bolcho ou autre démocrates ne nous auraient pas mis des bâtons dans les roues. j'en reste persuadé.

Oh il y a surement un grec quelquonque qui a theorisé ça bien avant encore.
Sérieusement J'en doute, mais les critiques contre l'industrialisation sont venu vers le XIX ème pour la plupart, car beaucoup se sont rendus compte d'un du gaspillage et du fait que sa dénaturise l'homme et ça le rend servile aux bourgeois. J'avais pas déjà posté mon texte de " Bakounine, penseur de l'écologie ? Wink "

Et ta federation machin c'est pas des institutions peut être
Non, la fédération sert seulement aux individus, c'est plus un outil qui est là pour eux, que ce qui leur est imposé. Disons que, la fédération peut prendre des direction diverse et complète, il y a un pacte, mais il peux pour moi, diverger suivant les communes. Pas d'éducation unique, pas d'état unique ou de connerie dans le genre.
avatar
Troska

Messages : 791
Date d'inscription : 05/03/2010
Age : 26
Localisation : Alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morale sans obligation ni sanction et morale anarchiste

Message par B14 le Mer 19 Mai - 17:37

Laisses nous cinq années de paix aussi B', je suis sur, qu'on ferait aussi pas mal de choses. On a pas la prétention de vouloir absolument durer mille ans, les expériences anarchistes auraient pu réussir, si les stal', bolcho ou autre démocrates ne nous auraient pas mis des bâtons dans les roues. j'en reste persuadé.
Moi je veux bien vous laisser en anarchie, mais le fait est que ça serait dans une optique panarchiste, donc pas un absolu pour tous mais seulement les anarchistes.
Vu vos squats degeu et les punks-canards j'en doute franchement, et quand je vois les projets de communauté autogerés natio-paiennes qui se font aux US (jusqu'à ce que la police ricaine vienne et flingue tout le monde y compris femmes et enfants au nom du "vivre ensemble") et même une en france...
Le truc c'est que les types comme moi en ont ras le cul des ideologies à cour terme, on fait de la cuisine ideologique en reprenant le cadavre de l'ancien regime, en bidouillant 2-3 bricoles jusqu'à ce que ça pete et ainsi de suite, une en remplace une autre et ainsi de suite a chaque fois imparfaite et avec des guerres et revolutions necessaires mais sanglantes.
Je veux l'Ideologie Sociobiologique, celle qui est bonne pour tous à tout jamais, qui reconciliera l'homme avec sa nature profonde par sa voie d'accomplissement, et deja pour commencer ça passe par la separation ethnique car aucune ideologie ne peut être valable pour tous les peuples tant les mentalités sont différentes, selon moi a l'heure actuelle, seuls les arabes ont trouvé leur ideologie d'accomplissement, l'Islam. Les Européens s'ils veulent survivre devrait trouver l'equivalent Europaien.

Puis tros', une ideologie, c'est aussi une theorie de la prise de pouvoir, celle des bolchos est la meilleure a ce jour (en revanche ils n'ont pas de theories de la conservation du pouvoir, qui leur glisse entre les doigts).
La preuve que l'anarchie est incomplete, c'est que vous ne pouvez esperez avancer quelque chose que dans un contexte de bordel generalisé.
Communisme--> materialisme dialectique, anarchie-->individualisme libertaire, vous jouez pas dans la même categorie.
(les natios eux ne se releveront que lorsqu'ils auront accepté la forme bolchevique de prise de pouvoir, façon Goebbels, et auront compris que la bourgeoisie est l'ennemi).

J'avais pas déjà posté mon texte de " Bakounine, penseur de l'écologie ? Wink "
En fait, les inelectuels theorisent par la critique de l'actuel, autrement dit ils se rendent compte apres coup que le progres a des consequences foireuses, mais souvent ils s'imaginent regler ça par "une forme différente de progres".
Je vous le dit, l'accomplissement de l'homme, c'est sa nature primitive tribal, le jardin d'Eden qu'on ne retrouvera plus jamais à cause du serpent du progres, on s'est condamné.

Et ta federation machin c'est pas des institutions peut être
Non, la fédération sert seulement aux individus, c'est plus un outil qui est là pour eux, que ce qui leur est imposé. Disons que, la fédération peut prendre des direction diverse et complète, il y a un pacte, mais il peux pour moi, diverger suivant les communes.
Oui bah c'est une institution, en miniature et sans bourgeoisie c'est tout.
Et entre les communes il n'y a rien ? Si une commune decident d'en enculer une autre ? Au final ça revient au modele grec antique des cités, la guerre, la dictature et l'exploitation des cités par une mega-cité.

Pas d'éducation unique, pas d'état unique ou de connerie dans le genre.
Interessant tout ça, le bordel quoi.
avatar
B14

Messages : 1173
Date d'inscription : 08/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morale sans obligation ni sanction et morale anarchiste

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum