Le black black blanc (sans) beur : l'échec d'une obsession

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le black black blanc (sans) beur : l'échec d'une obsession

Message par Baptiste le Dim 27 Juin - 0:39

Le black black blanc (sans) beur : l'échec d'une obsession

Tribune de Baptiste.A (via l'Agora des droites)


Nous l'avons tous vu, la sombre équipe de football représentante de la France version « agrégat de cultures » n'a jamais été en mesure de défendre sa place, déjà très contestée, au cours des ébats footballistiques tenant lieu sur les terres de la nation dite « arc-en-ciel », l'Afrique du Sud.
Cruelle désillusion pour beaucoup de bons français qui retrouvent dans le football de quoi raviver leurs charnels instincts patriotes, si souvent oublier au fil d'une société qui n'engage qu'à l'oubli de tout et la mémoire du rien, outre le « Moi » sublimé et satisfait dans de vils comportements consommateurs, qui par ailleurs ne s'estomperont pas dans les folies du veau au ballon d'or. Déjà, on s'inquiétait du faible nombre de supporters à avoir fait le déplacement, seulement 4000, en comparaison avec les autres nations européennes présentes sur le sol des Boers. Pourtant, comme à chaque grande messe, la ferveur s'est éprise des médias et du vivier populaire, et les bistrots et les commerces tricolorisés sont venus combler et profiter de ces ardeurs nationales. Tout s'arrête là...
La génération Domenech...celle qui n'a rien gagner et qui ne remportera rien. Six ans de polémiques à la gloire du néant. Depuis 2000, l'équipe de France ne gagne plus. La génération black-blanc-beur, celle de ceux que l'on intégrait encore, avait brillé...la génération black-black-blanc avec ou sans beur, elle, ne remportera rien. D'échec en échec que ce soit 2004, 2006, 2008 ou désormais 2010, plus que la fin d'une équipe jamais achevée, c'est tout ce modèle, dont on a du mal à transposer l'image avec ce qu'est encore celle de la France, qui s'est définitivement éteint face à la belle équipe nationale mexicaine.

Seul le coeur amène aux miracles

Le miracle n'aura pas lieu pour la génération Domenech, quand bien même encore une rencontre lui permettrait d'espérer. Seuls le cœur et de sains esprits amènent aux miracles. Or, il manque tout à cette équipe. Le coeur, l'être, l'envie. Voilà bien les quelques causes d'un échec. Comment vaincre quand la patrie manque à l'être, manque au coeur, manque à l'esprit, manque à tout. La génération 98 était encore celle d'une équipe de France encore française, où les joueurs jouissaient spirituellement d'une certaine belle idée de la France et que ceux issus de l'immigration avaient reçu le service minimum d'intégration, bien que certains d'entre eux aient pu nous faire tomber de haut par certaines de leurs déclarations tels Zidane portant son coeur à l'Algérie ou Thuram composant en faveur de la prééminence de la race noire. Rappelons-nous ces heures de Coupe du Monde 98 et d'Euro 2000 où tout joueur de bon sens, aux éclats de la Marseillaise, faisaient forcer sur la voix. Aujourd'hui, cette bien piètre équipe ne chante plus, tout juste fredonne. Elle déchante. A celui qui voudrait s'époumoner, prudence et discrétion sont de mise. L'anti-marseillaise...déjà incarné à l'époque par le bien médiocre canaque, Karembeu. L'anti-marseillaise...s'il se peut que certains contestent ce chant pour la charge sombrement historique qu'il entretient, il ne faut se méprendre. La Marseillaise est ce chant le plus souvent souillé non pas par sentiment anti-républicain, contre-révolutionnaire ou contestaire mais bel et bien par haine ou indifférence vis à vis d'une patrie, pourtant nourricière, la France.
Alors que d'autres fidèles représentants nationales s'émeuvent de leur hymne qu'ils chantent bravement, à l'image de ce jeune nord-coréen en larmes à l'écoute de son hymne ou de ces fiers italiens chantant virilement le Fratelli di Italia, c'est crispé et timide voire méprisant que les joueurs de l'équipe envoyée au nom de la France ont très visiblement renié l'hymne français. Ainsi, même en chanson, même en émotions véritables, la France s'égare dans des combats où, malgré des instruments de bonne qualité technique, jouent en présonorisation un air qui n'œuvre plus.

Des mercenaires aux racines ethno-fiduciaires

L'équipe de France de football n'est plus la France. Tout juste quelques mercenaires, africains, noirs ou musulmans dont seules les ambitions d'évasion en terre étrangère réalisées ou non, obligent à servir la bannière de cette nation, qu'ils haïssent ou méprisent, (car) hélléno-chrétienne, celtes, germaines, grecs, latines et slaves. Mais néanmoins, le souvenir de leur racines proches ou lointaines, de leur confession leur pose bien des tumultes. Entre un Evra qui avouait il y a quelques temps sa fierté d'être africain, peut être plus que français, un Ribéry qui arborait fièrement le drapeau algérien ou encore un Zidane, l'irréprochable, déclarant qu'il irait en Afrique du Sud avec le drapeau de l'Algérie dans la main, voilà bien les drames de la double nationalité...l'une de papier, l'autre de coeur et d'esprit...
Pourtant même sur des terres qui auraient du raviver à certains leurs passions afro-identitaires et malgré plusieurs déclarations affichant leur enjouement vis à vis de la première tenue en terres africaines d'un grand événement sportif comme la Coupe du Monde, rien n'y fera, tout a manqué à cette équipe. Quand l'ultra-égoïsme économique s'empare de l'être, il ne gagne plus sur ses terres, il n'honore plus ni sa patrie charnelle ni suzeraine. Or, cette France a perdu sur le continent africain, cette France n'a pas honoré la France.

Et voilà que l'on nous annonce les prémices ou les suites de mélodrames internes entre joueurs et entraineur, entre joueurs eux-mêmes. Il semblerait que les « têtes fortes », comme aiment les appeler les médias ethno-complaisant, Ribéry, Anelka et d'autres, organisent des razzias permanentes au sein du groupe, le premier en jouant les « caïds » ou plutôt les miliciens ostracisants, le second en jouant de la vulgarité racailleuses auprès du sélectionneur français. Ce sont ses « têtes » là qui ont notamment poussé à la mise au banc de Yoann Gourcuff, le jeune bordelais, hier destiné à de grandes choses en tant que meneur, aujourd'hui peut être trop cultivé, trop talentueux, trop bourgeois, trop français, peut-être trop autre chose...le « traitre » d'après certains...face à un Abou Diaby qui n'a rien prouvé en équipe de France, si ce n'est qu'il savait dépassé et percé sans pour autant conclure ou aider à la finition...D'autres encore préfèrent ne dire mots peut-être par peur des représailles ou de la violence des mots qui seraient lâchés, à l'instar de Lloris qui, interrogé sur cette affaire », a opté pour le silence explicite « Non, non, je ne réagis pas sinon, je vais lâcher un truc ». Pour final de cet opéra bien amer, voilà que ces mercenaires déserteurs s'attaquent désormais aux autorités de la sélection et de la fédération, celles-là même qui avaient punit Anelka l'irrévérencieux, et se mutinent...Finalement, c'est un bien grand spectacle, certes non-sportives, qui nous aura été offert par les joueurs au maillot bleu...

« Allez les bleus » ?

Pire encore, d'autres nous annoncent des conflits ethniques au sein de la sélection. La guerre des communautés ou le beau dessin des décennies prochaines se traçant dés à présent dans l'équipe nommée France...comme une révision avant la grande représentation, loin d'être une première...Voyez donc ces quelques dizaines de milliers français de papier, qui au lendemain du petit match nul de l'Algérie face à l'Angleterre, défilaient au son des « Viva l'Algérie » et des « Nique la France », partout en France, comme transcender par un élan de solidarité maghrébine...Un peu comme si nous autres français européens avions défilé dans nos belles avenues pour célébrer la victoire de la chrétienne et européenne Slovénie face à ces mêmes Algériens...En somme, l'impensable dans une société qui s'est laissée prendre par les bribes du grand pardon face aux siècles de colonisation européenne, ainsi qu'au joie de l'immigration et de la diversité. Pour autant d'autres nations, tels l'Angleterre, ce sont épris de ces maux, et pourtant, leur équipe sonne assurément plus nationale. Pour preuve, l'Allemagne et sa majorité de joueurs aux noms et aux compositions bien « kolossal » ou, plus probant encore, les Espagnoles, le Portugal, Italiens et sud-américains, Serbes, Slovènes, Slovaques et d'autres, elles aussi aux noms et aux compositions pleines des belles syllabes latines ou slaves. Quoi de plus explicites pourtant que les mots du Général de Gaulle cité par Alain Peyrefitte : « C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne.». Le dernier grand chef de la France souveraine aurait-il hurler plein coeur « Allez les blancs ! » à la vue de ces « bleus » ? A moins que ce ne soit les côtés trop « ouvrier », trop « rural », trop « vieille France », trop « nostalgique », trop « gaulliste », en somme trop français, de l'encadrement de l'équipe, révélés par François Bégaudeau...

Il est possible de feindre l'ignorance ou de rester indifférent, jugeant que le sport ne devrait pas être un lieu de confrontations autre que sportives. Pourtant, le ballon rond est bel et bien un lieu de batailles politiques et culturelles, un de ces derniers endroits où s'expriment les rivalités entre identités, à défaut de ne plus se battre au fusil ou à l'épée. Ainsi, même en ces batailles là, la France s'éclipse dans les nuages noires d'une obsession liant perte d'identité, diversité, repentance passéiste et médiocrité culturelle et, par voie de conséquent, sportive...


Dernière édition par Baptiste le Jeu 1 Juil - 5:11, édité 1 fois

_________________
" Jésus a peut-être dit de tendre l'autre joue, mais pas ses fesses ! "

" Les jugements moraux et les condamnations morales constituent la vengeance favorite des esprits bornés à l’encontre de ceux qui le sont moins ; ils y trouvent une sorte de dédommagement pour avoir été mal partagés par la nature ; enfin, c’est pour eux une occasion d’acquérir de l’esprit et de s’affiner : la méchanceté rend intelligent. " Friedrich Nietzsche
avatar
Baptiste
Admin

Messages : 1003
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://forumpolitique.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le black black blanc (sans) beur : l'échec d'une obsession

Message par Ragna le Jeu 1 Juil - 0:21

Je m'attendais tout de même pas à un échec si lamentable mais on ne pourra pas dire que je ne m'étais pas obstiné sur le sujet. Il n'y avait aucune cohésion dans le groupe, on peut même parler de tensions raciales et de solidarité musulmane.
Voilà ce que va vivre la population française...
avatar
Ragna

Messages : 151
Date d'inscription : 05/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sans black comment gagner !

Message par Neodruide le Mar 6 Juil - 20:04

Je souhaiterai bien savoir comment ???

Mais alors comment les Espagnols et les Allemands ont il pu gagner des matchs sans noirs dans leur équipes ?????

Je suis dans l'interrgation totale et dans un profond désaroie..........

Toutes mes valeurs sont pertubées !

Triste époque...

Il ne manquerait plus que se soit une équipe racialement homogène qui gagne ! Et blanche en plus... Le bouquet !
avatar
Neodruide

Messages : 14
Date d'inscription : 05/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le black black blanc (sans) beur : l'échec d'une obsession

Message par Baptiste le Mar 6 Juil - 23:26


_________________
" Jésus a peut-être dit de tendre l'autre joue, mais pas ses fesses ! "

" Les jugements moraux et les condamnations morales constituent la vengeance favorite des esprits bornés à l’encontre de ceux qui le sont moins ; ils y trouvent une sorte de dédommagement pour avoir été mal partagés par la nature ; enfin, c’est pour eux une occasion d’acquérir de l’esprit et de s’affiner : la méchanceté rend intelligent. " Friedrich Nietzsche
avatar
Baptiste
Admin

Messages : 1003
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://forumpolitique.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le black black blanc (sans) beur : l'échec d'une obsession

Message par Ragna le Mer 7 Juil - 0:02


http://large.canalblog.com/
avatar
Ragna

Messages : 151
Date d'inscription : 05/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le black black blanc (sans) beur : l'échec d'une obsession

Message par Neodruide le Mer 7 Juil - 15:31

Et bien.... Une finale 100% Européenne (et blanche précisons le) !


Dur dur pour l'ennemi ! ! !
avatar
Neodruide

Messages : 14
Date d'inscription : 05/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le black black blanc (sans) beur : l'échec d'une obsession

Message par Baptiste le Mer 7 Juil - 18:38

Je regrette néanmoins que l'Allemagne se laisse prendre dans les travers du multiculturalisme, bien que ce ne soit pas effectif puisque se basant sur le fait qu'un allemand d'origine polonaise serait étranger et de même statut qu'un brésilien ou qu'un turc naturalisé allemand.

Je reste pour l'Espagne même si son jeu est moyen dans ce mondial.

_________________
" Jésus a peut-être dit de tendre l'autre joue, mais pas ses fesses ! "

" Les jugements moraux et les condamnations morales constituent la vengeance favorite des esprits bornés à l’encontre de ceux qui le sont moins ; ils y trouvent une sorte de dédommagement pour avoir été mal partagés par la nature ; enfin, c’est pour eux une occasion d’acquérir de l’esprit et de s’affiner : la méchanceté rend intelligent. " Friedrich Nietzsche
avatar
Baptiste
Admin

Messages : 1003
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://forumpolitique.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le black black blanc (sans) beur : l'échec d'une obsession

Message par Troska le Mer 7 Juil - 18:45

Heureusement que l'Allemagne peut compter sur ses " sales non européens " comme Boateng, Cacau ou encore le très bon Ozil.
Mais non bla bla bla traitre à la race blanche, bla bla bla ..
avatar
Troska

Messages : 791
Date d'inscription : 05/03/2010
Age : 26
Localisation : Alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le black black blanc (sans) beur : l'échec d'une obsession

Message par Baptiste le Mer 7 Juil - 18:47

Ou encore les très Européens Schweinsteiger, Podolski, Klose, Müller, Friedrich, Lahm, Trochowski....

Le problème n'est pas qu'il y est un brésilien, deux turc, un tunisien et un Ghanéen - face à nous c'est du pipi de chat - mais davantage que l'on veuille faire passer ça pour du multiculturalisme prétextant qu'il y a aussi des Polonais, des Bosniaques etc.


Dernière édition par Baptiste le Jeu 8 Juil - 14:47, édité 1 fois

_________________
" Jésus a peut-être dit de tendre l'autre joue, mais pas ses fesses ! "

" Les jugements moraux et les condamnations morales constituent la vengeance favorite des esprits bornés à l’encontre de ceux qui le sont moins ; ils y trouvent une sorte de dédommagement pour avoir été mal partagés par la nature ; enfin, c’est pour eux une occasion d’acquérir de l’esprit et de s’affiner : la méchanceté rend intelligent. " Friedrich Nietzsche
avatar
Baptiste
Admin

Messages : 1003
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://forumpolitique.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le black black blanc (sans) beur : l'échec d'une obsession

Message par Neodruide le Mer 7 Juil - 21:47

Effectivement l'Allemagne (et l'Angleterre) est bel et bien sur la mauvaise pente...

Néanmoins elle a encore une grande majorité de joueur de souches Teutonne...

Bref l'espagne reste donc l'équipe la plus Européenne!
avatar
Neodruide

Messages : 14
Date d'inscription : 05/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le black black blanc (sans) beur : l'échec d'une obsession

Message par Jochen-Der Gott le Mer 7 Juil - 23:24

Oué mais les espagnols ont un comportement de fillettes sur le terrain (cf Xavi et Iniesta ) , je préférais de loin l'esprit de combat et lutte germanique (ex:mertsesacker ) . Mad
avatar
Jochen-Der Gott

Messages : 129
Date d'inscription : 01/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le black black blanc (sans) beur : l'échec d'une obsession

Message par Troska le Mer 7 Juil - 23:28

Fait chier.
avatar
Troska

Messages : 791
Date d'inscription : 05/03/2010
Age : 26
Localisation : Alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le black black blanc (sans) beur : l'échec d'une obsession

Message par Jochen-Der Gott le Mer 7 Juil - 23:32

C'est navrant de voir des mecs comme Robben et Iniesta plongaient comme des gonzesses à chaque match , le foot au guerrier et au bourrin bordel ! Evil or Very Mad
avatar
Jochen-Der Gott

Messages : 129
Date d'inscription : 01/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le black black blanc (sans) beur : l'échec d'une obsession

Message par Itt le Jeu 8 Juil - 2:04

Ouais, c'est un pratique qui se généralisant on dirait, à tout les niveaux en plus, c'est très énervant !


C'est navrant de voir des mecs comme Robben et Iniesta plongaient comme des gonzesses à chaque match , le foot au guerrier et au bourrin bordel ! Evil or Very Mad
[quote]

Les allemands en connaissent un rayon la dessus, enfoiré de schumarer !
avatar
Itt

Messages : 677
Date d'inscription : 12/03/2010
Localisation : Mur des lamentations

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le black black blanc (sans) beur : l'échec d'une obsession

Message par Jochen-Der Gott le Jeu 8 Juil - 2:11

Schumarer était un guerrier lui , perso quand je rentre sur un terrain c'est pour tacler et donner et recevoir des coups , pas pour amuser la galerie .
avatar
Jochen-Der Gott

Messages : 129
Date d'inscription : 01/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le black black blanc (sans) beur : l'échec d'une obsession

Message par Ragna le Jeu 8 Juil - 9:07

Quand il y aura l'arbitrage vidéo et que les simulateurs se prendront des cartons, ils arrêteront de plonger.

J'étais aussi un peu plus pour l'Espagne à cause de toutes ces histoire de "multikulti".


Les espagnols ont été énormes techniquement hier soir, ils méritent leur victoire.
avatar
Ragna

Messages : 151
Date d'inscription : 05/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le black black blanc (sans) beur : l'échec d'une obsession

Message par B14 le Jeu 15 Juil - 14:34

"black black black" ça nous vient de l'ami finky
sinon, bravo à l'espagne, j'avais misé sur eux dans les prolongations, j'aurai du parier.
avatar
B14

Messages : 1173
Date d'inscription : 08/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le black black blanc (sans) beur : l'échec d'une obsession

Message par Itt le Jeu 15 Juil - 18:01

Enfin l'équipe multiethnique elle avait marché en 98, elle à pas marcher en 2010, conclusion ?

Les racialistes et les pro métissage se plantent, une seule solution la libre association.
avatar
Itt

Messages : 677
Date d'inscription : 12/03/2010
Localisation : Mur des lamentations

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le black black blanc (sans) beur : l'échec d'une obsession

Message par Itt le Jeu 15 Juil - 18:19

Rappelons-nous ces heures de Coupe du Monde 98 et d'Euro 2000 où tout joueur de bon sens, aux éclats de la Marseillaise, faisaient forcer sur la voix. Aujourd'hui, cette bien piètre équipe ne chante plus, tout juste fredonne.

http://www.ina.fr/sport/football/video/CAB90024938/coupe-du-monde-de-football-france-rda.fr.html

Et y' en a combien qui chantent la marseillaise la ? Aucun.
avatar
Itt

Messages : 677
Date d'inscription : 12/03/2010
Localisation : Mur des lamentations

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le black black blanc (sans) beur : l'échec d'une obsession

Message par Baptiste le Ven 16 Juil - 4:00

Enfin l'équipe multiethnique elle avait marché en 98, elle à pas marcher en 2010, conclusion ?

Le problème n'est pas tellement l'équipe en elle-même mais l'évolution des situations entre groupes ethniques au sein même de la France. Pas de loi Taubira, pas d'émeutes, pas de phénomènes de gangs aussi important, un ethnomasochisme et un multiculturalisme pas encore arrivé à maturité doublement des populations allogènes etc. Bref, finalement, on était encore peut être dans le rêve républicain d'entente, de tolérance (le contraire d'honnêteté) plutôt, universelle des peuples etc. Ça fait déjà 12 ans !


Dernière édition par Baptiste le Ven 16 Juil - 18:05, édité 1 fois

_________________
" Jésus a peut-être dit de tendre l'autre joue, mais pas ses fesses ! "

" Les jugements moraux et les condamnations morales constituent la vengeance favorite des esprits bornés à l’encontre de ceux qui le sont moins ; ils y trouvent une sorte de dédommagement pour avoir été mal partagés par la nature ; enfin, c’est pour eux une occasion d’acquérir de l’esprit et de s’affiner : la méchanceté rend intelligent. " Friedrich Nietzsche
avatar
Baptiste
Admin

Messages : 1003
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://forumpolitique.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le black black blanc (sans) beur : l'échec d'une obsession

Message par B14 le Ven 16 Juil - 10:55

Itt a écrit:Enfin l'équipe multiethnique elle avait marché en 98, elle à pas marcher en 2010, conclusion ?

Les racialistes et les pro métissage se plantent, une seule solution la libre association.

c'est bien le cosmopolitisme qui a echoué objectivement, une equipe white white white a gagné, les autres plouf.
et puis dans le cas de la fwance, l'echec a été du à un conflit violent dans l'equipe entre les antillais (dont thierry henry) et les africains, les chretiens et les muzs, forcement une equipe ou certains se ramenaient avec leurs tapis de prières et pas d'autres ...
une vrai equipe pure africa aurait même fait mieux.
avatar
B14

Messages : 1173
Date d'inscription : 08/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le black black blanc (sans) beur : l'échec d'une obsession

Message par Itt le Ven 16 Juil - 14:57

En 98 c'était pas une équipe 100% blanche.
avatar
Itt

Messages : 677
Date d'inscription : 12/03/2010
Localisation : Mur des lamentations

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le black black blanc (sans) beur : l'échec d'une obsession

Message par B14 le Ven 16 Juil - 17:41

en 98, c'etait 12 ans avant le contexte actuel, c'est en gros à partir de 99 que ça a progressivement deconné toutes ces histoires.
avatar
B14

Messages : 1173
Date d'inscription : 08/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le black black blanc (sans) beur : l'échec d'une obsession

Message par Doktor Zee le Jeu 22 Juil - 0:10

Itt a écrit:Et y' en a combien qui chantent la marseillaise la ? Aucun.

Personne ne chante non plus Auferstanden aus Ruinen, pourtant les allemands de l'Est étaient connus pour être de profonds patriotes.
avatar
Doktor Zee

Messages : 26
Date d'inscription : 05/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le black black blanc (sans) beur : l'échec d'une obsession

Message par Itt le Jeu 22 Juil - 0:32

Encore des enfoirés d'immigrés qui souillent le maillot national hein ?
avatar
Itt

Messages : 677
Date d'inscription : 12/03/2010
Localisation : Mur des lamentations

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le black black blanc (sans) beur : l'échec d'une obsession

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum