La télévision ou le Léviathan du Moyen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La télévision ou le Léviathan du Moyen

Message par Baptiste le Lun 27 Sep - 11:16

LE TÉLÉVIATHAN

Par Camille Rameau

Malgré tous les efforts déployés au fil des âges pour en pimenter le contenu, l’histoire se déroule sous la forme d’une impitoyable rengaine. Que demande le peuple aujourd’hui ? Toujours la même chose : du pain et des jeux. Juvénal, cet honnête homme qui aimait à se faire appeler le Grand Vitupérateur du Grand Cloaque, s’est étonné le premier de l’équation entre le divertissement de masse et la soumission des masses. Certes, la Rome décadente a excellé dans le curieux exercice de la domination par l’agrément. Mais Rome a su mêler à la perversité politique du divertissement populaire le brûlant sublime de l’arène. Au cœur de cette immense entreprise d’abrutissement subsistait toujours une faille dans laquelle pouvait se loger l’étincelle d’une question existentielle. En effet, l’affrontement des gladiateurs préface et interroge notre affrontement à la mort : nul ne peut rester de marbre devant l’éclat tragique du sang répandu sur le théâtre de sable.

Aujourd’hui, c’est dans la froide lumière bleutée des tubes cathodiques que s’exerce une telle domination : nous sommes passés de l’arène à la télé, de l’épopée au feuilleton. Alors que les jeux romains réunissaient des milliers de citoyens devant l’éternelle énigme de la mort et du courage, les Experts à Miami réunissent chaque samedi 5 millions de téléspectateurs docilement cloîtrés. Comment expliquer qu’une ennuyeuse série américaine remplisse mieux sa mission d’asservissement qu’un héroïque combat à mort ?

Avec Adorno, nous allons voir que la télévision est le premier médium consacré à la dépolitisation des masses. Elle fait ainsi partie du système de domination qu’il appelle l’industrie culturelle. Par industrie culturelle, il faut entendre que le divertissement nous fait entrer dans un rapport de consommation qui consacre notre allégeance à un ordre établi, à un pouvoir et une hiérarchie sociale. Le divertissement prend la forme du rêve et de l’évasion pour mieux susciter notre adhésion.

Les séries télévisées nous font entrer de force dans cette relation servile au pouvoir, d’abord au contact du personnage de l’expert. Les audiences record des séries comme Docteur House, les Experts à Miami, NCIS indiquent que chaque soir des millions de français suivent attentivement des histoires dont l’intrigue leur échappe complètement car ils ne sont pour la plupart ni internistes, ni docteurs en médecine légale. Comment peuvent-ils supporter autant d’histoires dont le dénouement réside dans la découverte incompréhensible de l’effet secondaire de la molécule machin ? Il faut pour cela avoir été bien habitué à se taire tout en écoutant ceux qui savent. La résurrection télévisée du positivisme scientifique à travers le culte de l’expert sert à faire passer en douceur la pilule de la technocratie politique. La société libérale, au lieu d’élever le citoyen à la capacité à fournir un jugement libre et éclairé qui légitimera le résultat de son suffrage s’emploie à inhiber sa faculté de juger. La télévision permet donc de tuer dans l’œuf le ferment du politique, à savoir le jugement.

En outre, la télévision procure au spectateur un étonnant sentiment de maîtrise ; il jouit à fond de sa propre puissance même si elle est absolument réduite au petit monde privé que constitue son salon. Maître en son royaume, son pouvoir est immense : si le programme ne lui plaît pas, il affecte un air dédaigneux et détaché. Il zappe. Mais en réalité, son rêve de toute-puissance se réalise en tant qu’impuissance consommée.

_________________
" Jésus a peut-être dit de tendre l'autre joue, mais pas ses fesses ! "

" Les jugements moraux et les condamnations morales constituent la vengeance favorite des esprits bornés à l’encontre de ceux qui le sont moins ; ils y trouvent une sorte de dédommagement pour avoir été mal partagés par la nature ; enfin, c’est pour eux une occasion d’acquérir de l’esprit et de s’affiner : la méchanceté rend intelligent. " Friedrich Nietzsche
avatar
Baptiste
Admin

Messages : 1003
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://forumpolitique.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: La télévision ou le Léviathan du Moyen

Message par Troska le Lun 27 Sep - 17:46

Je suis d'accord avec le message principal de ce texte : Tout simplement que la télévision nous fait complètement oublié qu'il y a une vie a passer, qu'on se fait intoxiquer par des conneries et qu'on en redemande ! La télévision, nouvel opium du peuple. On ne nous informe pas en réalité, on nous " met z'en forme ", y a qu'a voir le contenu des JT " d'informations " !

Moi ce qui me saoule le plus avec les séries comme les Experts, c'est de nous foutre les boules et de croire qu'on vie dans un monde où tout le monde est un malade mentale, doublé d'un psychopathe névrotique qui prends du PCP et qui va tuer parce que .. c'est dans la " nature humaine ". Ce qui me saoule encore plus, c'est qu'on nous dit qu'on a et qu'on aura toujours besoin de la police, sinon on va tous sombrer dans un monde apocalyptique ! Après la religion roi : le dogme de la science qui a réponse à tout !

Putain, mais éteignez vos télés et commencez à vivre.

avatar
Troska

Messages : 791
Date d'inscription : 05/03/2010
Age : 26
Localisation : Alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum