Du travail et du professionnel : peut-on vivre sans ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Du travail et du professionnel : peut-on vivre sans ?

Message par B14 le Dim 14 Mar - 21:47

la vie professionelle doit être eliminé, ça reglera la question, on travaille pour vivre, on ne vit pas pour travailler.
avatar
B14

Messages : 1173
Date d'inscription : 08/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du travail et du professionnel : peut-on vivre sans ?

Message par NB-Helvetia le Dim 14 Mar - 22:42

Une société de flemmards ne peut pas avancer. Il faut bien travailler, mais pour concilier travail et maternité si on veut sauvegarder la famille il n'y a pas 36 solutions.
avatar
NB-Helvetia

Messages : 619
Date d'inscription : 25/02/2010
Age : 25
Localisation : Une ville du Jura bernois en Suisse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du travail et du professionnel : peut-on vivre sans ?

Message par B14 le Dim 14 Mar - 22:59

Comment celà ? A l'ere prehistorique, l'homme ne travaillait que 2h par jour, et encore il faisait des choses que nous faisons comme loisir.
Travailler davantage que notre rythme biologique entraine une degenerescence forte des fonctions primaires.
Et être enfermé dans un bureau n'est guère mieux que creuser la mine.

Il faut bien des personnes qui soient autre choses que des paysans soit, mais si peu, une fois touts les inutiles et intermediaires annulés.
Une société avec du 20h par semaine pourrait bien selon moi tenir, rien n'empeche les toxicos de boulot d'en faire plus.

il s'agit de travailler pour vivre (au sens large de communauté, egalement travailler pour la société) mais non de vivre pour travailler, il faut oter cette idée que le travail soit une fin en soi.

Les femmes dans l'age de procréér n'ont pas à travailler plus que leur envies, et elles seront remunérés pour procrééer, avec un statut social fort de "mere au foyer", et une remuneration . Tel que celà s'esquissait deja sous le Reich. Là est leur tâche.
Il n'y a rien a concilier puisque le travail n'est pas une fin.
Ce ne sont pas un siècle de travail pour les femmes qui changeront la verité biologique qui font que depuis des centaines de millenaires, la femme n'as pas a travailler autrement qu'en ses fonctions determinées.

le technoprimitivisme permettra a la fois de recourir a la technologie pour nos besoins et en même temps d'apprendre a nous en passer (de nos besoins artificiels).

Nous reviendrons alors à un recentrage aux 3 fonctions indo-européennes : agriculture, militaire, philosophie.

Le temps libéré sera alors consacré à la famille, l'art de la guerre, le sport, la philosophie, et les plaisirs de la chair.


Dernière édition par B14 le Dim 14 Mar - 23:34, édité 1 fois
avatar
B14

Messages : 1173
Date d'inscription : 08/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du travail et du professionnel : peut-on vivre sans ?

Message par Itt le Dim 14 Mar - 23:10

Kropot' avait montré qu'avec 3 heures (ou 4?) de travail par jour chacun aurait un toit et le nécessaire pour vivre, avec même un peu de superflu, avec la technologie de l'époque.
avatar
Itt

Messages : 677
Date d'inscription : 12/03/2010
Localisation : Mur des lamentations

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du travail et du professionnel : peut-on vivre sans ?

Message par NB-Helvetia le Dim 14 Mar - 23:35

Comment celà ? A l'ere prehistorique, l'homme ne travaillait que 2h par jour, et encore il faisait des choses que nous faisons comme loisir.
C'était quoi le travail de l'époque ?

Sinon pour le reste je suis plus ou moins d'accord, même si 20 heures par semaine me semble peu. Je suis plus stakhanoviste dans l'âme et les grands ouvrages ne se font pas tout seul.
Après comme tu dis, valoriser la mère c'est une idée. Faire en sorte que la femme au foyer ne soit pas considérée comme une moins que rien.
avatar
NB-Helvetia

Messages : 619
Date d'inscription : 25/02/2010
Age : 25
Localisation : Une ville du Jura bernois en Suisse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du travail et du professionnel : peut-on vivre sans ?

Message par Baptiste le Dim 14 Mar - 23:36

NB-Helvetia a écrit:Une société de flemmards ne peut pas avancer. Il faut bien travailler, mais pour concilier travail et maternité si on veut sauvegarder la famille il n'y a pas 36 solutions.

Le travail doit remplir les conditions de survie et de confort. C'est tout !
avatar
Baptiste
Admin

Messages : 1003
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://forumpolitique.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du travail et du professionnel : peut-on vivre sans ?

Message par Itt le Lun 15 Mar - 0:01

Une société de flemmards ne peut pas avancer. Il faut bien travailler

Mais c'est quoi l'avancement ?
avatar
Itt

Messages : 677
Date d'inscription : 12/03/2010
Localisation : Mur des lamentations

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du travail et du professionnel : peut-on vivre sans ?

Message par Troska le Lun 15 Mar - 0:07

Travailleur peu, mais bien.
4 heures par jours =)
avatar
Troska

Messages : 791
Date d'inscription : 05/03/2010
Age : 26
Localisation : Alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du travail et du professionnel : peut-on vivre sans ?

Message par NB-Helvetia le Lun 15 Mar - 0:10

Bon alors imagine toi une société dans laquelle tout le monde décide de ne plus rien foutre. C'est sûr que c'est voué à l'échec non ? et maintenant il sera aussi évident que quelques personnes prendront l'initiative et travailleront. Là tes flemmards s'ils sont malins feront preuve de parasitisme et ça sera le retour à la société bourgeoise. C'est pourquoi le travail est une grande valeur dans une société digne de ce nom.
avatar
NB-Helvetia

Messages : 619
Date d'inscription : 25/02/2010
Age : 25
Localisation : Une ville du Jura bernois en Suisse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du travail et du professionnel : peut-on vivre sans ?

Message par Itt le Lun 15 Mar - 0:22

L'immense majorité travaillera pour couvrir ses besoin, et ses envies.
avatar
Itt

Messages : 677
Date d'inscription : 12/03/2010
Localisation : Mur des lamentations

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du travail et du professionnel : peut-on vivre sans ?

Message par Troska le Lun 15 Mar - 0:25

C'qui est bien, c'est que Itt dit tout ce que je veux dire.
Tu ne travailles plus pour la hiérarchie, tu travailles pour satisfaire un besoin !
avatar
Troska

Messages : 791
Date d'inscription : 05/03/2010
Age : 26
Localisation : Alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du travail et du professionnel : peut-on vivre sans ?

Message par NB-Helvetia le Lun 15 Mar - 0:26

Un travail pour le besoin et pas pour le profit oui. L'argent comme moyen d'échange et pas comme fin, en créant une monnaie du genre "bon de travail".
avatar
NB-Helvetia

Messages : 619
Date d'inscription : 25/02/2010
Age : 25
Localisation : Une ville du Jura bernois en Suisse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du travail et du professionnel : peut-on vivre sans ?

Message par Troska le Lun 15 Mar - 0:33

On est d'accord donc ? Je vois pas pourquoi tu en fais tout un plat.
Tu bosses quand tu veux, comme tu le veux, avec qui tu veux ..
avatar
Troska

Messages : 791
Date d'inscription : 05/03/2010
Age : 26
Localisation : Alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du travail et du professionnel : peut-on vivre sans ?

Message par Baptiste le Lun 15 Mar - 0:54

Après, il faudrait voir ce que l'on appelle travail et le détacher du simple fait professionnel.
avatar
Baptiste
Admin

Messages : 1003
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://forumpolitique.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du travail et du professionnel : peut-on vivre sans ?

Message par Itt le Lun 15 Mar - 1:04

Abolir le salariat
avatar
Itt

Messages : 677
Date d'inscription : 12/03/2010
Localisation : Mur des lamentations

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du travail et du professionnel : peut-on vivre sans ?

Message par NB-Helvetia le Lun 15 Mar - 1:41

Oui abolir le salariat, Troska je pense que celui qui ne bosse pas ne mérite rien de la part de la société. Donc d'une certaine façon tu serais toujours obligé de bosser un minimum. ^^
avatar
NB-Helvetia

Messages : 619
Date d'inscription : 25/02/2010
Age : 25
Localisation : Une ville du Jura bernois en Suisse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du travail et du professionnel : peut-on vivre sans ?

Message par B14 le Lun 15 Mar - 2:00

je suis pour remplacer le salariat par le corporatisme.
de toute manière, si la société passe en mode communauté, au lieu de faire les sangsues du systeme, mêmes les plus faineants seront au moins obligé de bosser pour ce dont ils ont envie, donc au minimum nourriture+un toit.

4h par jour, c'est l'ideal Very Happy
(mon maximum, c'est 100h par semaine une fois, il y a un an et demi, le truc de fou qui m'as couté des neurones).
avatar
B14

Messages : 1173
Date d'inscription : 08/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du travail et du professionnel : peut-on vivre sans ?

Message par Baptiste le Lun 15 Mar - 2:01

Tiens, votre discussion me fait penser à ce passage du livre de Gabriel Matzneff (l'homme qui aime les jeunes pubères) Sur l'art farniente

« En effet, rien de ce qui touche aux vacances ne m’est étranger : incompétent dans la quasi-totalité des domaines, il est en revanche un art où j’excelle, qui est celui de ne rien faire.
Les cuistres publient des livres sur la civilisation des loisirs que sera, paraît-il, celle de l’an 2000. Pour moi, je pense au contraire qu’il n’y aura pas de valeur plus étrangère à la termitière de l’an 2000 que le loisir. La termitière de l’an 2000 - plus encore que celle de l’an 1964 - sera démocratique et collectiviste. Le loisir, lui, est d’essence aristocratique ; il est le privilège des meilleurs, donc du petit nombre.

Si j’aime tant les anciens Romains, ce n’est pas parce qu’ils furent de bons soldats et d’éminents juristes : je me moque de l’armée et du droit. Si je les aime, c’est parce que la civilisation antique fut une civilisation de l’art de vivre, une civilisation de la paresse. L’idéal du monde antique fut l’otium cum dignitate. La formule est de Cicéron, mais les vers de Lucrèce sur les "divins loisirs", le traité de Sénèque sur l’oisiveté, l’œuvre d’Horace, leSatiricon de Pétrone et de nombreux autres textes témoignent qu’elle fut la devise de toute l’Antiquité classique.

Ce qui, au contraire, caractérise notre temps, c’est l’obsession de la distraction et du divertissement, qui ne sont que des formes camouflées du travail : qu’il soit au bureau ou en "voyage organisé", l’homme moderne recherche toujours la même chose, qui est l’oubli de son vide intérieur. Avoir peur de s’ennuyer et peur d’être seul, répugner à ne rien faire, aimer l’action pour l’action, autant de signes irréfragables de médiocrité et de bassesse d’âme.

N’en déplaise à nos technocrates, la civilisation de demain ne sera pas celle des loisirs, mais celle de l’image, du bruit et de la dispersion qui sont les instruments diaboliques de la fausse culture et de la crétinisation massive. Toutefois, ne nous lamentons pas sur cette crétinisation : ceux qui se laissent crétiniser ont par nature de singulières dispositions à l’être. Félicitons-nous plutôt du nombre croissant d’imbéciles : parmi eux, les gens d’esprit n’en brilleront que mieux. »
avatar
Baptiste
Admin

Messages : 1003
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://forumpolitique.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du travail et du professionnel : peut-on vivre sans ?

Message par Troska le Lun 15 Mar - 11:34

NB-Helvetia a écrit:O Troska je pense que celui qui ne bosse pas ne mérite rien de la part de la société.
Tu ne dois rien à la société Libertaire, car tu y adhères librement, déjà pour commencer.
On bosse tous, meme le mec qui s'occupe de son potager, d'éplucher ses patates, c'est une forme de travail, tu m'excuseras. Le but est de remplacer le travail forcé, envers la hiérarchie, envers le patronat, vers un travail émancipateur, je dirais meme - dans mes reves les plus fou - abolir toute forme de travail, et jouir de la vie, tout simplement.

" Le travail est un meurtre en série, un génocide. Le travail tuera, directement ou directement, tous ceux qui lisent ces lignes. Dans ce pays, le travail fait chaque année entre 14 000 et 25 000 morts, plus de deux millions d’handicapés, 20 à 25 millions de blessés. C’est bien ce qui s’appelle un meurtre ! "

" Que reste-t-il d’étincelle humaine, c’est-à-dire de créativité possible, chez un être tiré du sommeil à six heures chaque matin, cahoté dans les trains de banlieue, assourdi par les fracas des machines, lessivé, bué par les cadences, les gestes privés de sens, le contrôle statique, et rejeté vers la fin du jour dans les halls de gare, cathédrales de départ pour l’enfer des semaines et l’infime paradis des week-ends, où la foule communie dans la fatigue et l’abrutissement ? (…) De la force vive déchiquetée brutalement à la déchirure béante de la vieillesse, la vie craque de partout sous les coups du travail forcé. "

" Le travail rend libre" disait-on. Eh bien non ! On reconnaît le niveau de liberté d’un individu non à sa capacité à travailler servilement, afin de consommer servilement, mais à son degré d’épanouissement dans les activités et les loisirs qu’il aura définis librement et en toute conscience. Laissons tomber le partage du travail, et vive le partage des bons moments ! Pour une révolution ludique et choisie ! "
avatar
Troska

Messages : 791
Date d'inscription : 05/03/2010
Age : 26
Localisation : Alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du travail et du professionnel : peut-on vivre sans ?

Message par Sylphide le Lun 15 Mar - 14:29

Ce sera très facile de former des ingénieurs, des médecins, des philosophes et des artistes (des vrais, pas du pipeau) si on introduit la mode du travail minimum dès l'enfance. Dans toute branche, il faut pouvoir dépasser, à un moment donné, ses appréhensions et la tentation extérieure. Ce qu'il faut limiter dans le temps, ce sont les travaux aliénants, et sensibiliser les puissants au travail de leurs employés en les faisant participer.
avatar
Sylphide

Messages : 174
Date d'inscription : 25/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du travail et du professionnel : peut-on vivre sans ?

Message par NB-Helvetia le Lun 15 Mar - 19:34

Troska, si tu ne bosses pas tu n'auras pas droit au fruit des autres, c'est à dire de la société. C'est logique non ? qui voudrait bosser pour qu'un parasite puisse s'engraisser ? et c'est moi le bourgeois !
Donc libre à toi de ne pas bosser mais sache que seul (et sans faire le moindre effort) tu n'auras pas forcément le confort nécessaire pour vivre bien. Rien ne tombe du ciel, tout s'obtient par l'effort.

Sylphide a écrit:sensibiliser les puissants au travail de leurs employés en les faisant participer.
Et tu veux leur donner une boîte de chocolats pour les sensibiliser ? Neutral
avatar
NB-Helvetia

Messages : 619
Date d'inscription : 25/02/2010
Age : 25
Localisation : Une ville du Jura bernois en Suisse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du travail et du professionnel : peut-on vivre sans ?

Message par Troska le Lun 15 Mar - 19:37

Tu ne sais pas ce qu'est la " révolution ludique "
Pour ça, go google, go librairie, va lire " l'abolition du travail " de Bob Black.
Je ne dis pas qu'il ne faut plus répondre à ses besoins, je dis simplement qu'il faut casser abolir la monstruosité qu'est le travail actuel. Travailleur peu, mais bin. Pour ça que je dit que travailler 4h par jour suffit largement, surtout si il s'agit de répondre à ses besoins. Cela dit, si il y a des Stakhanovistes en herbe, pourquoi pas, ils se ruinent la santé, c'est leurs .. problèmes ! Very Happy
avatar
Troska

Messages : 791
Date d'inscription : 05/03/2010
Age : 26
Localisation : Alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du travail et du professionnel : peut-on vivre sans ?

Message par B14 le Lun 15 Mar - 19:49

Dans mes definitions (le dico mental à B') le travail est par definition alienant, sinon c'est un loisir, desolé d'être aussi manichéen sur ce coup, mais bon, même si je comprend la definition d'un "travail positif".

Et tu veux leur donner une boîte de chocolats pour les sensibiliser ?
Tonton y avait bien reussi, comme quoi il y autre chose entre tailler des pipes et pendre avec les tripes ... mais dans la société actuelle, a part les pendre avec leurs tripes je vois pas comment.

2h par jour suffisent pour repondre à ses besoins, 4h pour maintenir une société, au delà c'est de l'arnaque.
avatar
B14

Messages : 1173
Date d'inscription : 08/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du travail et du professionnel : peut-on vivre sans ?

Message par NB-Helvetia le Lun 15 Mar - 19:55

je dis simplement qu'il faut casser abolir la monstruosité qu'est le travail actuel
Je suis d'accord ! surtout que ce travail est fait pour un très gros parasite et que les bénéfices que l'ouvrier peut en tirer ne sont que destinés à le maintenir en vie.
Pour ça que je dit que travailler 4h par jour suffit largement, surtout si il s'agit de répondre à ses besoins.
ça, ça reste encore à voir, mais je ne peux rien avancer n'étant pas tellement calé en économie de ce côté.

Après je ne sais pas ce qu'est la révolution ludique, tu pourrais m'expliquer en quelques lignes ?

B14, le travail à la base c'est pour répondre à nos besoins donc c'est plus une nécessité qu'autre chose.... même si le parasitisme est une option !
avatar
NB-Helvetia

Messages : 619
Date d'inscription : 25/02/2010
Age : 25
Localisation : Une ville du Jura bernois en Suisse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du travail et du professionnel : peut-on vivre sans ?

Message par B14 le Lun 15 Mar - 19:59

la révolution ludique
Si c'est un truc de tros', ça doit être parler de revolution en fumant des joints.

ne t'inquiète pas NB, on ne t'empechera pas de faire ton stakhanoviste de ton côté, par contre faudra partager tes benefices obligé Very Happy
avatar
B14

Messages : 1173
Date d'inscription : 08/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du travail et du professionnel : peut-on vivre sans ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum