Le point d'inflexion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le point d'inflexion

Message par Baptiste le Mer 31 Mar - 23:11

Point d'inflexion

Un évènement, pour spectaculaire qu'il soit, ne fait pas l'Histoire. L'évènement n'est que le produit de forces souterraines redoutables, la conséquence logique d'un faisceau de causes qu'il est au premier abord malaisé de discerner. Bien qu'il existe certaines exceptions, dans les populations humaines, ce sont les tendances démographiques qui constituent l'alpha et l'oméga des rapports de puissance et le marqueur des civilisations qui montent. Pensons à des évènements comme la chute de Rome, la Révolution française, l'effondrement de 1940, le 11 septembre 2001. Tous ces marqueurs historiques ne forment que l'épiphénomène de, respectivement, la submersion démographique de Rome par les Barbares, l'ascension de la classe bourgeoise, le désert nataliste de la France par rapport à sa voisine d'Outre-Rhin, la revendication djihadiste du fertile prédateur islamique. Ces évènements, bien que pratiques pour baliser l'Histoire a posteriori, ne font qu'amplifier des retournements de situation dont les racines sont bien plus profondes. La somme quotidienne d'une série de tendances séculaires finit par avoir raison même des systèmes apparemment les plus stables.

L'Histoire, comme la nature, fonctionne donc sur le principe des points d'inflexion: l'accumulation d'énergie doit atteindre un seuil nécessaire pour provoquer une réaction significative. En deçà du seuil, les réactions biochimiques sont faibles, voire inexistantes, mais dès que ce seuil est franchi, la boite de Pandore est ouverte. Au milieu des millions d'informations mises à notre disposition, il est donc important de savoir discerner celles qui détermineront les tendances générales de l'avenir et donneront probablement naissance à ces fameux points d'inflexion.

Une de ces informations capitales, passées fort logiquement sous silence dans la plupart des médias dominants est celle concernant la situation démographique américaine. On nous apprend que, pour la première fois en 2010, le nombre de naissances des nouveaux nés d'origine européenne sera inférieur à celui des naissances de nouveaux nés d'origine extra-européenne. Autrement dit, les Blancs américains viennent de perdre la bataille démographique. Game Over. Sans tirer un coup de canon, sans cotillons ni affiches au néon, les Etats-Unis constituent le premier pays occidental au sein duquel les naissances blanches sont minoritaires. Ce phénomène de substitution de population se double d'une tendance dysgénique extrêmement forte, les femmes peu éduquées issues de l'immigration hispanique ayant plus de descendants que toutes les autres.

Il est fort probable qu'à moyen terme, des élites éclairées issues de l'immigration latino ou bien des leaders populistes à la Chavez prennent la tête d'états entiers. La sécession des états du Sud-Ouest, la très riche (et très endettée) Californie en tête, n'est plus une question de "si", mais une question de "quand". Amère reconquista des Mexicains, forcés au XIXe siècle, de céder leurs anciens territoires aux USA sous la pression démographique des colons Blancs! Certains groupes réclament déjà la formation d'un nouvel Aztlàn, dans l'indifférence quasi-générale.

Selon la formule consacrée, les Américains sont en avance de dix à vingt ans sur la Vieille Europe. Ce n'est donc qu'une question de temps avant que l'Europe, France en tête, ne voie ses naissances allogènes dominer le pool de natalité. Les revendications sécessionnistes, bien qu'embryonnaires et désorganisées, ne feront que s'accroître avec la poussée démographique allochtone. Cerise sur le gâteau: contrairement à l'Amérique du nord, l'immigration dans notre beau pays est essentiellement de confession musulmane, ce qui superposera au problème ethnique un problème religieux et civilisationnel.

Si les tendances démographiques et économiques actuelles se maintiennent, quatre types d'évolution sont possibles suivant l'intensité des forces à l'oeuvre:

"Rio de Janeiro": l'islam est plus ou moins absorbé dans la mondialisation et/ou le modèle culturel français. Demeure la question ethnique. La France parvient à maintenir un semblant de vernis souverainiste. Elle se transforme cependant en un gigantesque état à la brésilienne, où la criminalité est rampante et les inégalités gigantesques. L'Hyperclasse, ses riches artistes et ses jolies starlettes, sous escorte blindée et armée, dînera dans des restaurants raffinés et branchés de New Paris pendant que le gros de la population, petits Blancs métissés avec les nouveaux arrivants, luttera pour survivre au milieu des favelas du 9.3. La violence sera endémique et seules des descentes de police musclées, assorties des tout-nouveaux programmes de réalité virtuelle pourront rétablir un semblant d'ordre au sein du chaos ambiant.


"Detroit/Johannesburg": le scénario précédent déborde d'optimisme à côté de celui-ci. La substitution démographique est telle que la France devient un appendice de l'Afrique et de l'Asie. Un leader racialiste à la Mugabe prend le pouvoir et entreprend la confiscation des emplois et des terres des Blancs honnis. Les Blancs représentent moins de 10% de la population, ils fuient massivement le pays sous l'effet d'une criminalité comparable à celle de l'Afrique du Sud et partent se réfugier en Océanie et en Amérique du Sud. Les monuments et infrastructures tombent en ruines et la population décline sous l'effet du cataclysme économique. Le pays doit être tôt ou tard mis sous tutelle internationale.


"Islamabad": la religion musulmane, bénéficiant de la poussée nataliste de ses adeptes parvient à convertir un nombre important d'élites "de souche". Au bout d'un certain temps, un politicien habile et de sang-mêlé, récemment converti à l'islam, promet de rétablir l'ordre et l'égalité à coup de kärcher. Il est élu triomphalement et instaure l'islam comme religion officielle, tout en tolérant, au début du moins, les autres cultes. Les conversions et persécutions, encouragées tacitement par le pouvoir, se multiplient et poussent à l'exil les chrétiens, juifs et athées. Au lieu d'enrayer la misère et le désordre, elles ne font que les accroître en faisant fuir ou massacrer les éléments les plus dynamiques du pays. La République du Frankistan, absorbée par l'oumma, devient indifférenciable de la rive sud de la Méditerranée, Allah u akbar.


"Sarajevo": une guerre civile éclate entre les différents groupes ethniques composant le pays, voire à l'interieur des groupes ethniques: Français de souche identitaires contre Français de souche xénophiles, Noirs contre Juifs, Turcs contre Maghrébins, pro-Chinois contre anti-Chinois. Bien que portés par une religion commune, les musulmans se déchirent sur des bases ethniques et de pratique religieuse. Dès qu'un groupe semble avoir le dessus, tous les autres se liguent contre lui, de telle sorte que personne n'arrive à prendre l'avantage. Le drapeau du Dar-al-Islam est planté au sommet de la Tour Eiffel, puis arraché pour être remplacé par celui du Christ-Roi, puis remplacé par celui des altermondialistes. Le pays est dévasté, les récoltes pillées, les routes barrées. La Chine, lassée des désordres causées au commerce international demande à la Confédération du Pacifique l'envoi d'une force d'interposition dirigée par les Etats-Unis et la Ligue Arabe.

La seule manière d'inverser la tendance, car il encore possible d'inverser cette tendance, est de provoquer un sursaut nataliste chez les Européens et/ou de stopper, voire de retourner les flux migratoires en provenance du Tiers-Monde...autant dire que les situations décrites ci-dessus ont toutes les chances de se produire.

_________________
" Jésus a peut-être dit de tendre l'autre joue, mais pas ses fesses ! "

" Les jugements moraux et les condamnations morales constituent la vengeance favorite des esprits bornés à l’encontre de ceux qui le sont moins ; ils y trouvent une sorte de dédommagement pour avoir été mal partagés par la nature ; enfin, c’est pour eux une occasion d’acquérir de l’esprit et de s’affiner : la méchanceté rend intelligent. " Friedrich Nietzsche
avatar
Baptiste
Admin

Messages : 1003
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://forumpolitique.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum